Bien utiliser le gel hydroalcoolique

Bien utiliser le gel hydroalcoolique

Face au développement des maladies transmissibles par fluides corporels, le gel hydroalcoolique est apparu comme une solution très efficace au point où il est utilisé partout et par tous. On en retrouve dans les administrations, les écoles et, surtout, en milieu hospitalier. Si son efficacité est cliniquement avérée, de nombreuses personnes ignorent cependant que la manière d’utiliser conditionne cette efficacité. Voici donc comment bien utiliser le gel hydroalcoolique.

Quand utiliser le gel hydroalcoolique ?

Encore appelée SHA ou SHAL, la solution hydroalcoolique se présente sous forme de gel utilisé pour l’asepsie  cutanée, notamment celle des mains. Elle possède plusieurs propriétés à savoir :

  • Des propriétés bactéricides
  • Des propriétés fongicides
  • Des propriétés virucides

En d’autres termes, ses effets permettent d’éliminer les bactéries, les champignons et les microbes, et ce, grâce à sa composition. En effet, la solution hydroalcoolique est composée de plusieurs principes actifs et d’agent antibactérien dont la combinaison concoure aux propriétés désinfectantes du gel.

C’est d’ailleurs pour cette raison que son usage est recommandé par l’OMS dans les pratiques hospitalières et dans le cadre de lutte contre les infections. En centre hospitalier, elle permet d’éliminer pour prévenir les risques d’infection du soignant ou de contamination du patient. La solution hydroalcoolique peut même être utilisée en remplacement ou en complément au lavage chirurgical.

Au-delà de l’intérêt antiseptique, le gel hydroalcoolique est pratique pour se désinfecter les mains quand on n’a pas de point d’eau ni de savon à proximité. De plus, c’est bien plus rapide d’utiliser du gel (30 secondes entre l’application et le séchage) que de se laver les mains à l’eau et au savon. Toutefois, un certain nombre de conditions entourent son usage.

Comment utiliser le gel hydroalcoolique ?

Pour être efficace, la solution hydroalcoolique doit être appliquée dans certaines conditions particulières à savoir :

  • Être appliquée directement sur les mains ;
  • Les mains doivent être sèches et non souillées, autrement il ne doit avoir la présence d’aucune autre substance.

Ce dernier point est d’autant plus important qu’il concoure à l’inefficacité de l’usage du gel hydroalcoolique, surtout en milieu hospitalier. En contact avec certaines substances, le gel hydroalcoolique perd totalement son efficacité. Pourtant, en milieu hospitalier, de nombreux soignants ont pris une mauvaise habitude qui participe à cet état de chose.

En effet, les gants talqués à usage unique sont ceux qui sont le plus couramment utilisés par les soignants. Le talc est une substance qui facilite le port  et le retrait des gants.

Cependant, après retraits des gants, peu d’aides-soignants prennent la peine de se nettoyer les mains avant d’appliquer le gel, mélangeant ainsi ce dernier au talc. Ce qui rend le gel totalement inefficace, car le talc constitue une barrière à l’action du gel sur les mains. L’idéal serait donc de systématiser le lavage et le séchage des mains avant l’application du gel hydroalcoolique.

Par ailleurs, à l’occasion de l’application, il est très important de se frictionner chaque recoin de vos mains à savoir :

  • La paume et le dos des mains
  • Les espaces interstitiels des doigts
  • Les ongles
  • Les poignets

Puis, vous devez attendre 30 secondes, le temps que le gel se sèche complètement. Si les conditions d’utilisation sont importantes pour l’efficacité, la fréquence l’est davantage.

Combien de fois utiliser la solution hydroalcoolique ?

La solution hydroalcoolique est certes efficace, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut en abuser. C’est le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) qui définit la fréquence d’utilisation de la solution hydroalcoolique.

En effet, pour être efficace, elle ne doit pas être utilisée de façon exagérée. Il faudra prendre en considération un certain nombre de paramètres tels que :

  • La nature de votre travail (service d’accueil, secrétariat, aide-soignant, médecin, chirurgien, etc.)
  • Les risques d’infections encourus dans l’exercice de vos fonctions

En ce qui concerne le personnel médical, il est recommandé d’ajuster l’application du gel aux activités effectuées. Si celles-ci comportent des risques élevés d’infection, alors vous pouvez systématiser le recours au gel après chaque intervention.

Cependant, il ne faut pas pour autant exclure le lavage des mains à l’eau et au savon antiseptique, ou même l’usage de la Bétadine entre deux usages de gel pour varier.

Cette dernière recommandation est cruciale, car, utilisé un certain nombre de fois et de façon consécutive, le gel hydroalcoolique devient complètement inefficace sur la flore bactérienne des mains.