Le calcul de la masse osseuse

Le calcul de la masse osseuse

L’indice de masse corporelle (IMC) permet de nous classer dans différentes catégories (dénutrition, obésité, etc…) en utilisant nos données de poids et de taille. On se repose souvent sur celui-ci pour savoir si on doit gagner ou perdre du poids. Cependant, l’IMC révèle de nombreux points faibles quant à sa précision et sa pertinence.
Premièrement, son calcul ne prend en compte ni le sexe, ni l’âge. Ensuite, il ne fait pas la différence entre les différentes masses du corps comme la masse osseuse. Si l’on veut mieux connaître son corps, il devient important de savoir ce que c’est, et comment la calculer

Qu’est ce que c’est que la masse osseuse?

C’est la masse de tous les os dont est constitué notre corps. Elle représente environ 15 % du poids total.

Cette valeur est à prendre avec du recul, car nos corps sont relativement différents, avec une constitution propre, qui fait que la masse osseuse diffère d’un individu à l’autre. On estime que l’écart le plus large entre deux squelettes aux poids opposés est de 2kg.
Il faut également distinguer la masse du squelette sec qui ne prend pas en compte la moelle rouge. Ainsi on estime que celle-ci est pour :

  • Un homme : 4 à 6 kg
  • Une femme : 3 à 4 kg

La masse osseuse n’est pas fixe, elle évolue au cours du temps en marquant 3 périodes :

  • Phase de croissance rapide : définie entre la naissance et la 20ème année environ. C’est le moment où celle-ci se développe jusqu’à atteindre son maximum
  • Phase stationnaire en plateau : le tissu osseux est renouvelé en continue. La masse reste en moyenne globalement la même car la dégradation et la formation osseuse fonctionnent de sorte à s’équilibrer
  • Phase de décroissance, perte osseuse physiologique : survient à partir de la maturité osseuse. Cette étape est différente pour les hommes ou les femmes.

Pour un homme, la perte osseuse est souvent marquée par une pente décroissante lente, entre 0,5 à 1% par an.

Pour une femme, cela est un peu plus complexe. Après la ménopause, la perte osseuse devient plus rapide, à cause d’un déficit en œstrogènes. La diminution est entre 3 à 5% par an pendant environ deux ou trois ans, puis entre 1 et 2% pendant les cinq à dix années suivant la ménopause.

Pourquoi calculer sa masse osseuse ?

Calculer sa masse osseuse permet de mieux comprendre la répartition de son poids, connaître sa corpulence par une donnée chiffrée et relativiser sur l’IMC. Deux individus peuvent avoir un même IMC, mais un écart entre leurs masses osseuses implique des objectifs différents. Dans ce cas-là, l’un peut être en réalité en sous poids alors que l’autre sera dans la moyenne. Ainsi, le calcul de la masse osseuse peut se faire à l’aide d’une balance impédancemètre.

Mais assurer à son corps un bon équilibre et un poids en adéquation avec sa corpulence n’est pas le motif principal pour connaître sa masse osseuse. En effet, la connaissance de la masse osseuse est essentielle en radiologie pour les examens d’ostéodensitométrie, examens réalisés pour déterminer un cas d’ostéoporose.

On parle d’ostéoporose quand un individu présente une diminution de la densité osseuse (moins de minéraux) et des modifications de sa micro-architecture osseuse. Ses os deviennent faibles et sont donc plus sensibles à ce que nous leur infligeons.
L’ostéoporose est une maladie silencieuse, c’est-à-dire qu’elle ne va présenter aucun symptôme pour vous alarmer. C’est au moment d’un choc/traumatisme bien qu’il puisse paraître faible, qu’une fracture survient sans prévenir.
Les conséquences sont :

  • Tassements vertébraux : les vertèbres se tassent provoquant une déformation de la colonne vertébrale. Cela entraîne une perte de taille (quelques cm) ainsi que des douleurs au dos. Survient généralement juste avant les 70 ans
  • Perte des dents : les os de la mâchoire deviennent plus fragiles, les dents deviennent moins solides et plus aptes à se détacher de celle-ci.
  • Fracture du poignet : de simples petits traumatismes peuvent la provoquer.
  • Fracture du col du fémur : affecte la mobilité. Peut entraîner le décès. Survient généralement après les 75 ans.

    Ainsi, il existe des examens radiologiques, utilisant des rayons X peu intense, afin de mesurer le contenu minéral de l’os, par unité de surface. C’est grâce à l’absorbance de ces rayons par l’os quand on est capable de quantifier la masse osseuse (g/cm2).      

La masse osseuse dans le calcul du poids idéal

Le calcul de l’IMC ne prenait en compte que la taille et le poids et négliger la qualité de ce poids. Le calcul du poids idéal vient apporter cette qualité en incluant dans sa formule la masse osseuse. Ainsi, la formule de Monnerot Dumaine donne :

Poids idéal = (Taille − 100 + (4 ∗ tour de poignet )) /2

Cette formule est la même pour les hommes et les femmes bien que leurs masses osseuses soient différentes.