Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Guide complet sur la gastro-entérite / grippe intestinale : causes, symptômes et traitements

Guide complet sur la gastro-entérite / grippe intestinale : causes, symptômes et traitements

Guide complet sur la gastro-entérite / grippe intestinale : causes, symptômes et traitements

La grippe intestinale est une gastro-entérite virale que nous souhaitons tous éviter durant la période hivernale. Mais chaque année, cette maladie infectieuse touche toutes les tranches d’âge et l’épidémie se répand comme une traînée de poudre. De plus, la transmission est très rapide d’une personne à une autre. Pour tout savoir sur la grippe intestinale, voici un guide complet : causes, symptômes, remèdes, réflexes à adopter… Après lecture, vous saurez tout sur cette infection courante en hiver.

Gastro-entérite / grippe intestinale : définition et symptômes

La grippe intestinale n’est pas une grippe à proprement parler. Il s’agit en réalité d’une gastro-entérite, une maladie infectieuse la plupart du temps virale, causée par différents types de virus. Tous les ans, la gastro-entérite virale aiguë touche de nombreuses personnes. Cette inflammation du système digestif entraîne plusieurs symptômes :

  • Diarrhées
  • Vomissements
  • Fièvre
  • Douleurs abdominales
  • Fatigue
  • Maux de tête dans certains cas

Les symptômes apparaissent brutalement et disparaissent au bout de quelques jours de manière spontanée (sous 24-48 heures dans la plupart des cas).

Très contagieuse, la grippe intestinale est très souvent due à des virus de type norovirus, calicivirus, adénovirus, astrovirus etrotavirus (ce dernier étant le plus courant). Mais parfois, cette maladie est d’origine bactérienne causée par une consommation d’aliments ou d’eau contaminés.  Les symptômes d’une infection bactérienne apparaissent dans les heures suivant l’ingestion.

La grippe intestinale n’est pas sans complications. Le principal risque est une déshydratation causée par une perte d’eau et de sels minéraux. Une consultation médicale est primordiale si vous remarquez du sang dans les selles, une fièvre et des vomissements durant plus de 24 heures et des selles supérieures à 8 fois par jour.

Les facteurs de risque

Les principaux facteurs sont l’hygiène alimentaire et sanitaire. Pour limiter la contamination, il est essentiel de faire attention aux modes de préparation des aliments, à leur mise à température ou à la chaîne du froid. Si vous prévoyez de voyager à l’étranger, faites aussi preuve de vigilance, car vous pourriez être confronté à la tourista (aussi appelée la diarrhée du voyageur). Dans les pays peu développés, la gastro-entérite est principalement bactérienne. Elle apparaît après avoir consommé des aliments contaminés (on parle aussi d’intoxication alimentaire).

Autre point important : limitez votre prise d’antibiotiques, car la gastro-entérite colique à Clostridium difficile est grave et dangereuse.

Des épidémies de gastro-entérite sont constatées tous les ans lors de la période hivernale. Cette maladie concerne des milliers de personnes, mais certaines dites à risque sont plus touchées que les autres. Ainsi, les bébés, les jeunes enfants, les personnes âgées, les personnes diabétiques et celles dont le système immunitaire est affaibli ont plus de risque d’être touchées par cette maladie infectieuse.

Grippe intestinale / gastro-entérite : traitement et prévention

  • ENTERIS® : DIARHEES AIGUES - GASTRO ENTERITES - CONFORT INTESTINAL - EXTRAIT DE PEPINS DE PAMPLEMOUSSE - EXTRAIT DE MYRTILLES - INGREDIENTS DE QUALITE SUPERIEURE
    Formule complète, efficace et originale Tolérance excellente. Gélule végétale Posologie : 2 à 6 gélules par jour Rapport qualité/prix excellent
  • Gastro entérite [Explicit]
  • Anatomical, pathological and therapeutic researches upon the disease known under the name of gastro-enterite, putrid, adynamic, ataxic, or typhoid fever, ... acute diseases Volume 1 (English Edition)

Très souvent, la grippe intestinale guérit en quelques jours. Pour éviter une déshydratation, il est important de boire régulièrement, mais en petites quantités à chaque fois pour éviter les vomissements.  Pensez également à bien vous reposer (restez allongé, regardé la télévision, lisez avec des lunettes loupe si vous avez temporairement mal aux yeux) et à limiter vos repas. En effet, vos consommations alimentaires doivent être diminuées pendant les premières heures suivant l’apparition des symptômes. Dès que vous recommencerez à manger, préférez les aliments cuits et limitez les produits laitiers. En cas de diarrhées, les bananes, le riz blanc et les carottes sont à privilégier.

Des traitements médicamenteux peuvent aussi vous être proposés dont certains sont disponibles sans ordonnance médicale. Pour vous soulager, vous pouvez retrouver :

  • Un antivomitif contre les vomissements
  • Un antidiarrhéique pour prévenir une déshydratation
  • Un médicament pour atténuer la fièvre
  • Les probiotiques pour aider au rétablissement de la flore intestinale
  • Des antispasmodiques pour vous soulager en cas de crampes abdominales

Parfois, une consultation chez le médecin est nécessaire. Si vous constatez une hausse de la fréquence des selles ou des vomissements, si ces symptômes sont accompagnés de fièvre ou de vertiges, s’il vous est impossible de garder la moindre nourriture, si vous remarquez une absence d’urine pendant 24 heures ou si vous constatez du sang dans vos selles ou vomissements, prenez vite rendez-vous chez votre médecin pour qu’il vous ausculte.

Concernant les gestes de prévention à adopter pour limiter la contamination, voici ceux à adopter :

  • Lavez-vous régulièrement les mains avec du savon et de l’eau. Comme solution d’urgence, vous pouvez utiliser un gel hydro-alcoolique que vous achetez en pharmacie  ou para-pharmacie. Il ne permet pas de laver les mains, mais il désinfecte.
  • Évitez les contacts directs comme indirects avec les personnes malades même si ce sont d’autres symptômes comme le nez bouché.
  • Avant de préparer vos repas, lavez bien vos légumes et fruits.
  • Vérifiez la date limite de consommation des aliments (surtout celle des laitages et des oeufs).
  • Laver régulièrement votre frigo avec de l’eau chaude et du savon. Après avoir essuyé les surfaces, désinfectez avec du vinaigre blanc et de l’eau chaude.
  • Si vous êtes souffrant, évitez les contacts avec les bébés, les jeunes enfants et les personnes fragiles.

Derniers conseils pour prévenir l’apparition d’une grippe intestinale

Une personne souffrant d’une grippe intestinale ne doit pas toucher des aliments ou des ustensiles de cuisine. Elle doit également éviter de préparer des repas pendant toute la durée de la maladie et quelques jours après sa guérison. Tout doit aussi être désinfecté : toilettes, poignées de porte, interrupteurs, télécommande… C’est essentiel et d’ailleurs les huiles essentielles peuvent vous aider! Si vous avez touché un objet qui pourrait avoir été infecté, lavez-vous bien les mains avec du savon. Idem, lavez-vous les mains avant de préparer vos repas et après avoir été en contact avec la personne malade. Il est aussi conseillé que cette dernière utilise une serviette unique. Si vous devez manipuler son linge ou nettoyer quelque  chose, portez des gants jetables. Enfin, lavez ses vêtements à haute température et sans ajouter du linge de personnes non contaminées.

La grippe intestinale est très fréquente en hiver. Il est donc important de mettre en place les réflexes cités ci-dessus pour la prévenir au maximum, surtout qu’elle est très contagieuse. Si vous souffrez de cette infection, sa guérison est très rapide. Mais n’oubliez pas que ses symptômes peuvent entraîner une déshydratation. Il est donc essentiel de boire régulièrement pour éviter ce risque. Et si vos troubles ne s’atténuent pas au bout de quelques jours, n’hésitez pas à consulter un médecin pour qu’il vous prescrive un traitement adéquat.

Deux autres dossier qui pourraient vous intéresser :

Lexique

Virus

Micro-organisme infectieux qui pour survivre, doit pénétrer dans une cellule d’un autre organisme afin d’en prendre le contrôle. À la différence des bactéries, les virus ne sont pas des cellules, mais des particules infectieuses.

Sels minéraux

Micronutriments issus de roches, présentes dans de nombreux d’aliments d’origine végétale, dans l’eau, utilisés par la majorité des organismes vivants. On les appelle sels, car ils sont sous forme ionique (espèce chimique chargée électriquement). Les sels minéraux, dont les principaux sont le calcium, le sodium, le magnésium, le potassium, jouent des rôles cruciaux dans le métabolisme. Une lacune en sels minéraux provoqués par des vomissements répétés, une diarrhée importante ou une transpiration excessive crée des déséquilibres dans l’organisme.

Intoxication alimentaire

Infection du système digestif apparaissant après l’ingestion d’aliments ou d’eau contenant des bactéries pathogènes, des parasites, des virus, des poissons ou des métaux lourds. Elles sont le plus souvent causées par des oeufs, des laitages, des viandes et des poissons. Si vous subissez une intoxication alimentaire, vous ressentirez une forte fatigue, des nausées, des douleurs intestinales intenses.

Antibiotiques

Médicaments permettant de lutter contre une infection bactérienne. Chaque antibiotique est fait de substances chimiques naturelles, ou de synthèses, ciblant de manière précise et exclusive, une bactérie ou un groupe de bactérie.

Clostridium difficile

Bactéries naturellement présentes dans l’intestin. Elle participe à la flore intestinale. Lors de la prise d’antibiotiques, cette flore intestinale est perturbée, ce qui peut résulter en l’expression du pouvoir pathogène du clostridium, qui normalement est réprimé par le microbiote normal.

Probiotique

Bactéries ou levures naturellement présentes dans l’organisme. Leurs effets sont bénéfiques pour ce dernier, participent à l’immunité et à la digestion. On en trouve dans la bière, dans les yaourts, mais on peut également en consommer en compléments alimentaires. Prendre des probiotiques permet de rétablir la flore intestinale lorsque les mauvaises bactéries s’y sont trop développées.

Antispasmodique

Médicament permettant de lutter contre les spasmes intestinaux. Les spasmes sont des contractions intenses et brutales du muscle lisse (muscle que l’on ne contrôle pas). Les infections de l’intestin comme la gastro-entérite, sont les principaux responsables des spasmes intestinaux.

Flore intestinale

Ensemble de micro-organismes présents dans le système intestinal. Ils vivent en symbiose avec le corps humain, sont non-pathogènes et participent au bon fonctionnement de l’organisme. Souvent, une douleur intestinale est le témoin d’une perturbation de la flore intestinale, c’est-à-dire que l’équilibre entre bonne et mauvaise bactérie est rompu.