Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Bienfaits du curcuma sur le cerveau : le remède contre les pertes de mémoire?

Bienfaits du curcuma sur le cerveau : le remède contre les pertes de mémoire?

Bienfaits du curcuma sur le cerveau : le remède contre les pertes de mémoire?

Le curcuma est une épice star en cuisine ! En plus de donner de la couleur à ses plats, elle est idéale pour les parfumer et les relever. Outre ses atouts culinaires, le curcuma est un véritable allié santé. Il est également bénéfique pour le cerveau : selon une étude américaine menée par l’université de Californie à Los Angeles, consommer du curcuma tous les jours permettrait d’améliorer l’humeur et la mémoire des personnes présentant une faible perte de mémoire due à l’âge. D’après des chercheurs, cette épice serait également bénéfique pour aider les cellules cérébrales à se régénérer. Explications sur les bienfaits du curcuma sur le cerveau.

Le curcuma : zoom sur ses effets sur l’humeur et la mémoire

Le curcuma a des bienfaits intéressants sur la santé ! Reconnue pour ses propriétés digestives, antioxydantes et anti-inflammatoires, il aiderait à préserver la santé du cerveau de la population âgée en Inde : là-bas, le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer serait moindre et leurs fonctions cognitives seraient meilleures, d’après une étude parue dans l’American Journal of Geriatric Psychiatr. 

Note importante : cette étude a évalué les effets d’un supplément de la curcumine sur le développement de la maladie d’Alzheimer et sur la mémoire de 40 personnes entre 50 et 90 ans présentant de légers troubles de la mémoire, sans symptômes de démence. Certains dossiers complets comme celui ci qui traite en profondeur la curcumine du curcuma ou du gingembre ne vont pas dans le même sens.

Après avoir suivi pendant 18 mois le traitement, les participants ayant pris 90 grammes de curcumine deux fois par jour ont constaté une réelle amélioration au niveau de leur attention et de leurs capacités de mémoire à la différence des personnes ayant pris un placebo. Chez les participants ayant consommé de la curcumine, une légère amélioration de leur humeur a également été remarquée.

Comme l’explique l’auteur de l’étude, le docteur Gary Small, les effets du curcuma seraient dus à sa capacité à diminuer l’inflammation dans le cerveau ; ceci étant lié à la dépression et à la maladie d’Alzheimer.

curcuma en poudre

Explications sur les effets du curcuma sur les cellules cérébrales

Autre bienfait du curcuma  : le turmérone (un composant naturel du curcuma) aiderait les cellules cérébrales à se régénérer. En effet, d’après une étude sur ce composant et réalisée sur des rats en laboratoire, les zones du cerveau impliquées dans la croissance des cellules nerveuses étaient plus actives après avoir ingéré du turmérone. Selon les chercheurs, le curcuma encouragerait la prolifération des neurones.

Autre étude réalisée : après avoir immergé dans de l’eau concentrée en extraits de turmérone des cellules souches neurales, il a été constaté que plus la concentration de curcuma était forte, plus le développement des cellules souches était important. Il a également été remarqué que les cellules étaient en mesure de se transformer en n’importe quelle cellule cérébrale. Ceci laisse à supposer que le curcuma jouerait un rôle clé dans la réparation cellulaire à la suite d’une blessure ou d’une maladie.

Quelques mots sur les vertus du curcuma sur le cancer

Des recherches portent sur l’action de la curcumine sur le cancer et les cellules cancéreuses. D’après ces mêmes études, ce composé permettrait d’agir contre le cancer, et ce, sur plusieurs axes. Il :

  • Stimulerait la destruction des cellules cancéreuses ;
  • Réduirait l’inflammation générale de l’organisme ;
  • Éviterait la prolifération des cellules cancéreuses ;
  • Empêcherait les vaisseaux sanguins permettant la croissance de la tumeur de se développer ;
  • Inhiberait une protéine qui favoriserait la formation des cellules cancéreuses ;
  • Boosterait la fabrication de certaines enzymes qui aideraient le corps à provoquer l’apoptose des cellules cancéreuses.

Dans la lutte contre le cancer, la curcumine serait donc positive sur trois axes. Tout d’abord, elle permettrait de prévenir l’apparition de cancer. Ensuite, elle aiderait à éliminer les cellules cancéreuses et pour finir, elle augmenterait l’efficacité des thérapies actuelles telles que la chimiothérapie ou la radiothérapie.

D’après des données, le nombre de personnes touchées par un cancer courant (cancer de la prostate, du côlon, du sein et du poumon) est plus faible dans les pays asiatiques où la consommation de curcuma est beaucoup plus importante qu’ailleurs dans le monde. En Inde, il y aurait moins de cas de cancer par 100 000 habitants que dans d’autres pays du monde. Le nombre de cancers les plus fréquents (prostate, côlon, sein et poumon) serait 10 fois plus faible. Selon certaines études, cette « activité anticancéreuse du curcuma » serait due à une consommation régulière de cette épice.