Le portail du corps et de l'esprit » Santé » De quoi sont composés les e-liquides ?

De quoi sont composés les e-liquides ?

De quoi sont composés les e-liquides ?

La cigarette électronique, permettant de fumer de façon plus éthique et moins nocive, est devenue un objet à la mode auquel nul ne peut échapper. Élément indispensable à son bon fonctionnement, le e-liquide se trouve facilement et s’utilise tout aussi facilement. C’est cet e-liquide qui sera l’élément actif du dispositif, celui qui produira une vapeur simulant la fumée de tabac qui sera aspiré par votre système respiratoire. Bien connaître et comprendre la composition de ce fluide est donc particulièrement important, ne serait-ce que par souci de santé et de bien-être personnel. De quoi est donc composé cet e-liquide et, surtout, à quoi servent ses composants ?

Une bonne base

Votre e-liquide sera composé d’une base importante (entre 80% et 90% du produit) composée de Propylène Glycol et de Glycérine Végétale. Cette base est très importante car c’est elle qui, à la fois, simulera la fumée et provoquera le hit, une réaction de contraction de la gorge au passage de la vapeur qui provoque l’impression de fumer. Il existe diverses compositions possibles, soit avec une majorité  de Propylène Glycol, provoquant un hit plus important, soit avec une majorité de Glycérine végétale, provoquant une fumée plus importante, soit en part égale des deux produits, provoquant un hit et une quantité de fumée équilibrée. Il faut donc retenir que c’est le Propylène Glycol qui va provoquer le hit et la Glycérine Végétale la plus grande partie de la fumée.

Un mélange d’eau et d’alcool

Deuxième partie du e-liquide, un mélange d’eau déminéralisée (entre 0% et 5%) et d’alcool éthylique (entre 0% et 5%) pour un total n’excédant que très rarement les 5%. Il faut savoir que la Glycérine végétale est une substance assez épaisse et que sa présence dans la base va avoir pour inconvénient de rendre le liquide moins fluide, ce qui en rendra l’utilisation moins pratique. L’eau déminéralisée, comme l’alcool éthylique, aura pour principal avantage de contrer cet effet et de fluidifier le e-liquide. L’alcool aura d’autres avantages, comme de permettre un plus gros hit ou encore d’homogénéiser le mélange. Nous verrons que le e-liquide comprend aussi des arômes, permettant de développer des goûts particuliers, et l’alcool peut faire valoir ses propriétés d’exhausteur de goût enfin d’améliorer cet aspect.

Une touche de goût

Comme nous le disions juste avant, le e-liquide va comporter des arômes (entre 3% et 15% du total) qui auront pour objet d’apporter de la saveur à la vapeur produite. Ces arômes permettent d’obtenir une très grande quantité de parfums différents, plus d’une centaine pour l’instant, l’imagination n’ayant, ici, pas de limite. Ces saveurs peuvent être réparties en cinq grandes familles : des arômes tabac, des arômes fuités, des arômes boissons, des arômes mentholés et des arômes gourmands, de quoi contenter tous les goûts.

Un peu de nicotine

Enfin, et pour finir, votre e-liquide peut contenir de la nicotine, sous forme liquide, dans des concentrations variables (de 0 mg/ml à 18 mg/ml). Cet alcaloïde, extrait des feuilles de tabac, va augmenter le hit : plus la concentration de cette substance est importante plus le hit sera important. Elle aura aussi pour bienfait de combler le manque provoqué par l’arrêt de la cigarette qu’éprouvent les anciens fumeurs et, de fait, de permettre un sevrage tabagique.