Le lait maternel : allaiter son bébé naturellement

Le lait maternel : allaiter son bébé naturellement

Produit par les glandes mammaires des femmes après l’accouchement, le lait maternel est un aliment spécialement adapté pour répondre aux besoins d’un nouveau-né. En effet, il est composé de tous les nutriments dont ce dernier a besoin pour son bon développement. Découvrez ici quelques-unes des réponses aux questions que vous vous posez concernant la composition et les bienfaits du lait maternel.

Lait maternel : composition

Comme souligné un peu plus haut, le lait maternel constitue une alimentation complète pour le nourrisson. En effet, il lui confère la défense immunitaire dont il est dépourvu pendant les premiers mois de sa vie. Et ceci grâce à l’apport d’anticorps produits par la maman. De ce fait, il est composé :

  • de l’eau
  • des glucides
  • des lipides
  • des protéines (alpha lactalbumine, caséine, lactoferrine…)
  • des sels
  • des oligo-éléments.

Par ailleurs, puisqu’il s’agit d’une alimentation adaptée aux besoins de bébé, la composition change au fil de la journée et des mois, mais aussi en fonction du rythme des tétées. Il s’enrichit ainsi peu à peu en graisses et en protéines (micelles de caséine) à mesure que le nourrisson vide le sein.

Et pour les mères qui ne sont pas toujours en mesure d’allaiter à temps plein, les biberons peuvent se préparer afin de conserver le lait de bébé et garder toutes ses bonnes vertus. À ce propos, il est important de souligner que l’alimentation au biberon est conditionnée par le respect de certaines règles. Heureusement, il y a la règle d’Appert qui vous permettra de vous en sortir assez facilement.

Ses bienfaits

Il existe de nombreuses preuves scientifiques qui attestent des bienfaits de l’allaitement aussi bien pour le bébé que pour la maman. En effet, le risque d’infections gastro-intestinales est considérablement réduit pour les bébés qui sont nourris au lait maternel. Et ceci contrairement aux enfants nourris avec des produits commerciaux.

Aussi, il s’agit d’une alimentation qui a la particularité d’avoir un effet protecteur contre certaines maladies inflammatoires comme le diabète de type 1 ou encore l’eczéma, par exemple. Notons aussi que le lait maternel permettrait, selon certains spécialistes, de diminuer les risques des maladies infantiles qui touchent les voies respiratoires. D’autres études ont eu également à suggérer qu’il pouvait réduire le risque d’embonpoint et d’obésité.

Ajoutons à tout ceci que les bébés allaités ont un risque moins élevé du syndrome de la mort subite du nourrisson (SMSN) qui touche près de 250 enfants chaque année en France. Outre les bienfaits à court terme de l’allaitement, les effets perdureraient à l’âge adulte. En effet, il semblerait que les personnes nourries au lait maternel seraient moins sujettes à l’obésité et au diabète de type 2. Ils auraient également une tension artérielle et une cholestérolémie plus basse que les personnes qui ont été nourries au biberon dans leur enfance.

Enfin, l’allaitement permet au bébé de découvrir les goûts, puisque le lait change de « parfum » en fonction de l’alimentation de la mère.