Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Épilepsie : prédire les crises plusieurs jours à l’avance devient enfin possible

Épilepsie : prédire les crises plusieurs jours à l’avance devient enfin possible

Épilepsie : prédire les crises plusieurs jours à l’avance devient enfin possible

L’épilepsie est une maladie rare qui touche seulement 1 % de la population. C’est aussi une maladie encore mal connue et difficile à traiter. Néanmoins, les patients atteints d’épilepsie ont pu profiter de belles avancées ces dernières années. Très récemment, des neuroscientifiques de l’université de Genève ont mis au point une méthode capable de prédire les crises plusieurs jours à l’avance.

Des crises d’épilepsie difficiles à prévoir

Ce qui rend la vie des épileptiques difficile, c’est que leurs crises sont presque impossibles à prévoir. Certains d’entre eux n’en ont qu’une par an en moyenne, quand d’autres en ont tous les jours. Entre ces deux extrêmes, tous les cas existent. Or, l’imprévisibilité de ces crises est un fardeau difficile à porter pour les malades atteints d’épilepsies.

Bien sûr, certains médicaments, dont Lyrica est sans doute le plus connu, permettent de limiter, voire de supprimer les crises. Néanmoins, les résultats restent variés selon les patients. Une petite partie des épileptiques restent totalement insensibles aux effets des médicaments.
Par ailleurs, il ne semble même pas y avoir de corrélation entre une fréquence élevée des crises et la résistance aux médicaments.

En parlant de médicaments, nous vous invitons également à lire l’article sur les antihistaminiques utilisés dans le cadre de traitements allergiques.

Une méthode pour prédire les crises d’épilepsie

Ce que les neuroscientifiques de l’université de Genève, en collaboration avec ceux de l’université de Brown et l’université de San Francisco, ont découvert, c’est qu’il était possible de prédire avec exactitude. Pour cela, il leur suffit d’observer l’activité du cerveau d’un épileptique pendant six mois. Ces observations sont effectuées grâce à un implant placé directement dans l’encéphale.

Une telle observation sur une telle durée permet de déterminer les cycles individuels de chaque épileptique. L’imprévisibilité des crises serait due au fait que chaque épileptique ayant un cerveau différent, celui-ci fonctionne avec des cycles différents.
Néanmoins, ces cycles sont toujours les mêmes. Résultat, une fois observé et correctement déterminé, il est possible de prédire la crise.

Un fonctionnement basé sur les probabilités

Malgré tout, il ne faudrait pas croire qu’un tel dispositif prédise exactement le nombre de crises au jour près pour le reste de votre vie. Il s’agit simplement d’observer l’activité électrique du cerveau, c’est-à-dire le comportement des neurones, avant et après une crise.
Ensuite, grâce aux probabilités, il devient possible de prédire plusieurs jours à l’avance une crise. En revanche, l’émetteur doit être gardé dans le cerveau de la personne épileptique.

Par ailleurs, cela ne permet pas de supprimer les crises, mais seulement de les prédire suffisamment précisément pour aménager son quotidien. Les patients qui sont satisfaits par la prise de médicaments n’ont pas intérêt à se tourner vers ce genre de solution.
Ceux, en revanche, qui n’y trouvent pas leur compte disposent désormais d’une solution sur laquelle travaillent les chercheurs depuis plus de 50 ans !

Share: