Dans quelles situations a-t-on recours au traitement de canal?

Dans quelles situations a-t-on recours au traitement de canal?

Nous parlons aujourd’hui d’une intervention faite par un dentiste ou un endodontiste et qui consiste à extraire une partie de la pulpe dentaire quand cette dernière est détériorée. Le traitement de canal sera effectué dans un cabinet dentaire et permettra  de  sauver une dent au lieu de la dévitaliser ou de l’extraire.

Le professionnel va tout d’abord tester que la dent est encore vivante : en effet, ce type d’intervention sur une dent morte ne servirait à rien. Quand la vitalité de la dent a été validée et après anesthésie , le dentiste va commencer par faire une petite ouverture dans la dent afin d’atteindre la pulpe pour la nettoyer et  désinfecter l’intérieur de cette dernière. Une fois l’opération effectuée, il va reboucher la cavité dentaire grâce à un composite.
Cette intervention est généralement non douloureuse, peu couteuse et est réalisée durant 1 seul rendez vous.
La douleur ressentie avant l’opération va s’estomper de manière nette après cette dernière mais généralement elle n’a pas totalement disparue : il faudra compter quelques jours avant que ce soit le cas. En revanche si les douleurs persistent plusieurs mois après, il faut retourner voir le professionnel de santé afin de faire un état des lieux du problème, car à ce stade la douleur devrait avoir totalement disparue. Dans certains cas, le spécialiste peut donner des anti inflammatoires et des anti douleurs avant et après  intervention lorsque l’inflammation est trop importante.

La plupart du temps, quand la pulpe est infectée, cette intervention est faite quand :

  • Une carie a dégradé la dent au point d’atteindre la pulpe, et de la dégrader à son tour.
  • Une dent a été cassée ou fissurée  et la pulpe a été endommagée
  • La pulpe est irritée

Dans certains cas, le nerf peut être atteint. Ce problème est facilement reconnaissable quand le patient a des douleurs lancinantes, une sensibilité très forte au chaud ou au froid (voir aux deux), la couleur de la dent qui s’assombrit ou  une douleur à l’occlusion.

Pour rappel, une dent est composée de 6 éléments principaux :

  1. La couronne : c’est la partie supérieure de la dent. Ce sont ces parties qui se touchent à l’occlusion, entre les dents du haut et les dents du bas.
  2. L’émail : c’est la matière blanche et très dure qui recouvre la dent et  qui va protéger la dentine. Lorsqu’une carie attaque une dent, c’est cet élément là qui va être traverser en premier.
  3. La suclus : c’est la partie entre la gencive et la dent où peuvent s’accumuler du tartre/
  4. La dentine : c’est un tissu assez dur, sous l’émail, qui entoure la fameuse pulpe dentaire dont nous parlions en début d’article.
  5. La pulpe dentaire : c’est le tissu mou qui se trouve au coeur de la dent et qui est composé de terminaisons nerveuses et vaisseaux sanguins.
  6. La racine de la dent : c’est la partie de la dent qui se trouve au niveau de l’alvéole dentaire. C’est principalement  ce qui permet à la dent de se maintenir à la mâchoire.

Nous disposons de 4 types de dents : les molaires sont les plus grosses dents et servent principalement à broyer les aliments. Elles sont au fonds de la mâchoire. Les prémolaires, qui sont situées juste devant les molaires, sont un peu plus petites et servent aussi à broyer les aliments. Les canines, elles, ont un rôle de déchirement de la nourriture alors que les incisives, situées sur l’avant de la mâchoire, servent plutôt à trancher.

Si vous disposer d’une prothèse dentaire, notre article intitulé Comment entretenir votre prothèse dentaire à moindre coût ? pourrait vous intéresser.

Share:

You might also like …