Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Quels sont les symptômes de la grippe intestinale?

Quels sont les symptômes de la grippe intestinale?

Quels sont les symptômes de la grippe intestinale?

Fréquente en hiver et surtout présente sous forme d’épidémie, la grippe intestinale est une gastro-entérite virale très contagieuse pouvant se transmettre par contact direct, contact indirect ou par contact avec des aliments contaminés par une personne malade. Mais comment reconnaître une grippe intestinale ? Quels sont les symptômes de cette infection plutôt hivernale ? Voici les signes d’une grippe intestinale ainsi que quelques conseils pour vous soigner.

Les différents symptômes de la grippe intestinale

La santé est au coeur des préoccupations des Français, surtout en ce moment. La plupart du temps, les personnes touchées par la grippe intestinale présentent des symptômes 24 à 48 heures après avoir été contaminées. Mais ils peuvent tout à fait apparaître dans les 72 heures. Les signes les plus caractéristiques de cette infection sont : des nausées et vomissements qui peuvent être brutaux et intenses, une diarrhée qui apparaît soudainement, des douleurs abdominales, une perte d’appétit et un sentiment de dégoût de certains aliments, des vertiges, une sensation de malaise et parfois de la fièvre.

Dans la majorité des cas, les symptômes s’atténuent et disparaissent en deux-trois jours. Les bébés et personnes âgées peuvent cependant les ressentir plus longtemps.

En cas de grippe intestinale, il est inutile de prendre des antibiotiques puisqu’ils ne combattent que les bactéries. Or cette maladie est une gastro-entérite virale. Pour guérir plus vite, quelques réflexes sont à mettre en place :

  • Boire plus que d’habitude : il faut privilégier les boissons contenant du sel et du sucre pour compenser la perte en sel et en eau.
  • Adapter ses repas : il faut manger en petites quantités, mais de manière fréquente.  Les repas doivent être à base d’aliments salés, sans résidus et riches en glucose.
  • Ne pas manger de légumes et fruits crus et éviter les boissons glacées.
  • Ne pas prendre d’huile essentielle et ne pas se tourner vers la phytothérapie sans avis médical.

Si votre grippe intestinale ne passe pas, il est important de consulter un médecin. Un avis médical est essentiel lorsque la fréquence des selles liquides dépasse les six fois par jour pendant trois jours consécutifs, si les diarrhées et vomissements s’intensifient et s’accompagnent de fièvre et de vertiges, lorsqu’une absence d’urine est constatée depuis plus de 24 heures, s’il est impossible de garder la moindre nourriture et liquide.

Si la personne malade est un enfant ou une personne âgée et que les vomissements et la diarrhée durent depuis plus de 24 heures, consulter un médecin est également essentiel.

Comment se protéger de la grippe intestinale ? 

En hiver ou si vous côtoyez une personne malade, il est important d’adopter certains gestes pour éviter d’être contaminé. Tout d’abord, il est essentiel de se laver régulièrement les mains (avant de passer à table, avant de préparer ses repas, après être allé aux toilettes…). Si vous vous mouchez, jetez votre mouchoir après l’avoir utilisé. Préférez donc les mouchoirs à usage unique. Si une personne dans votre famille à la grippe intestinale, pensez à nettoyer les toilettes après son passage et n’oubliez pas de désinfecter régulièrement les poignées de porte, le lavabo et les autres éléments touchés par la personne contaminée. La gastro-entérite virale se donne facilement !