Le portail du corps et de l'esprit » Santé » La prothèse dentaire : types (fixes ou amovibles) et tarifs

La prothèse dentaire : types (fixes ou amovibles) et tarifs

La prothèse dentaire : types (fixes ou amovibles) et tarifs

Vous avez une ou plusieurs dents abîmées, voir manquantes, suite à un accident, une carie ou une parodontite. Forcément, vous souhaitez corriger ce défaut, pour retrouver une dentition complète, une bonne mastication, un joli sourire et aussi éviter que vos autres dents ne se déplacent. Pour cela, il va vous falloir passer par une prothèse. Les prothèses sont très communes dans le monde du dentaire, cependant, il en existe une multitude, et il faut être bien renseigné sur le sujet pour faire le bon choix. C’est ici l’objectif de cet article. Voyons ensemble tout ce qu’il y a savoir sur la prothèse dentaire.

Les types de prothèses dentaires fixes

Les prothèses fixes, comme l’indique leur nom, sont posées de manière définitive dans votre bouche.

Les céramo-métalliques

C’est l’option la plus courante et la moins onéreuse. Elle est composée d’un alliage de métaux, servant de squelette métallique, recouvert de céramique. Le métal présente à la fois l’avantage d’être robuste et peu cher.
Le dentiste s’occupe de tailler la dent existante, sur laquelle sera posée une couronne, permettant la fixation de la prothèse.

Le métal fait partie de l’intérieur de la prothèse, la seule matière visible est donc la céramique. Il est possible d’apercevoir l’armature métallique autour de la gencive mais cela reste assez discret.
Le métal présente l’inconvénient de causer une réaction allergique. Ce n’est pas du tout le cas de tout le monde, mais il est possible que vous réagissiez mal au nickel et au chrome.

Les 100 % céramiques

De plus en plus utilisé, les prothèses faites entièrement en céramique font partie du haut de gamme de ce qu’un dentiste peut vous proposer. Elles fonctionnent comme les prothèses céramo-métalliques, sans les inconvénients du métal.

Le céramique est le meilleur composant à utiliser dans le dentaire car c’est celui qui se rapproche le plus de la dent. En effet, la transmission de la lumière est quasi-similaire à celle de la dentition naturelle.

L’inlay-onlay

On l’utilise généralement après avoir dévitalisé une dent infectée par une carie, ou sur une dent trop abîmée, pour que celle-ci conserve sa fonction masticatoire. L’inlay-onlay est fait sur mesure par un prothésiste à partir d’empreintes relevées par votre dentiste.
L’inlay permet de reconstituer la partie interne de la dent, tandis que l’onlay vient recouvrir à l’extérieur la partie cassée de la dent.

L’inlay-onlay peut-être soit fait de matériaux composite (avec du métal), soit uniquement avec de la céramique.
Notez que le métal est plus poreux que la céramique, donc moins résistant. On préféra utiliser seulement de la céramique cependant cette option a un coût plus élevé.

Le Maryland bridge

S’il vous manque une dent, le maryland bridge est une solution de qualité. C’est une prothèse fixe qui utilise les dents adjacentes, à la dent abîmée/manquante, comme piliers.
Le dentiste vient poser un inlay-onlay sur chacune des dents piliers.

On utilise cette méthode car elle est peu invasive, ne nécessitant pas de tailler les dents adjacentes. Le maryland bridge est également très esthétique, ne laissant apparaître aucune trace d’opération.

Les implants

L’implant est la méthode de soin dentaire qui peut fonctionner dans tous les cas de figures où vous avez une dent abîmée ou manquante. Pourquoi d’autres méthodes existent ? Car l’implant n’est pas toujours la solution choisie, et ce pour 2 raisons :

  • La première, c’est son coût.
  • La deuxième, c’est que parfois, l’implant est inadapté à votre morphologie et on privilégiera une solution moins invasive.

En effet, la pose d’implant se fait en 2 temps. Tout d’abord, le dentiste place une petite vis implantée dans l’os de la mâchoire. Cette vis sert de base à la fixation de votre prothèse faite sur mesure. La cicatrisation met environ 6 mois.

Les types de prothèses dentaires amovibles

Ce qu’on appelle prothèses amovibles, ce sont des dentiers qui ont pour rôle de remplacer vos dents naturelles. Pour bien les comprendre, il faut juste différencier celles qui sont complètement amovibles, de celles qui le sont partiellement.

Prothèses complètement amovibles

Si vous n’avez plus aucune dent vivante, c’est la solution recommandée. Le dentier vient remplacer votre dentition naturelle ainsi que vos gencives, dans une forme qui lui permet d’être retiré de votre bouche à des fins de confort ou d’entretien.

Les dentiers sont faits à partir de résine soit acrylique, soit de porcelaine, par un spécialiste, à partir d’empreintes relevées par le dentiste.
Notez que, si la prothèse supérieure se fixe par capillarité à votre mâchoire, la prothèse inférieure a besoin d’être maintenue soit par une colle dentaire, ou par la pose de 2 implants supplémentés d’une barre.

L’avantage offert par une prothèse amovible, est que l’intervention est très rapide, autant dans ce que le dentiste doit faire qu’au niveau de la cicatrisation.
Un dentier revient bien moins cher que si vous deviez poser des implants fixes. Le souci du dentier se situe plus au niveau de l’adaptation.

Prothèses partiellement amovibles

S’il vous reste des dents fonctionnelles, il vaut mieux passer par une prothèse amovible partielle qu’un dentier. Celle-ci est faite de stellites, des crochets en métal qui s’appuient sur le restant de votre dentition, pour maintenir la prothèse en plastique simulant les dents manquantes et la gencive associée.
Elle s’intègre naturellement à votre dentition. On lui reproche de devoir être entretenue après chaque repas (ce qui implique de l’enlever), et qu’il est impossible de dissimuler les crochets en métal. C’est cependant une solution bien plus abordable qu’une prothèse fixe.

Prothèse dentaire : quel coût ?

Parlons des frais, justement. Chaque dentiste applique des tarifs différents, en fonction du matériel utilisé, de la localisation, etc.
On peut néanmoins se faire un ordre d’idée de ce que l’on doit dépenser en fonction de la prothèse.

  • Couronne céramo-métallique : entre 300 et 1200€. 70 % est pris en charge par la sécurité sociale.
  • Couronne céramique 100% : entre 600 et 1500€. Non prise en charge.
  • Inlay-core : entre 130 et 300€. 70 % est pris en charge par la sécurité sociale.
  • Bridge (une prothèse et deux dents piliers) : entre 1300 et 2000€. 70% est pris en charge par la sécurité sociale.
  • Implant dentaire : entre 1300 et 2400€. 70 % est pris en charge par la sécurité sociale.
  • Dentier complet : entre 1230 et 2500 euros. 70 % est pris en charge.
  • Prothèse amovible (1 à 3 dents) : entre 380 à 500€. 70 % est pris en charge.

Votre mutuelle peut également intervenir et prendre en charge une partie des frais même pour une opération que la sécurité sociale ne rembourse pas.