Les 15 principales maladies du vieillissement

Les 15 principales maladies du vieillissement

Il a été prouvé que les facteurs de risque de certaines maladies augmentaient avec l’âge. Alzheimer, maladies de Parkison, accidents vasculaires cérébraux (AVC), ostéoporose, incontinence… voici 15 maladies du vieillissement qui sont régulièrement constatées chez les personnes âgées en France.

La maladie d’Alzheimer

Il s’agit d’une maladie dégénérative du cerveau qui a pour conséquence la détérioration progressive de la mémoire et des capacités intellectuelles. Les principales manifestations sont :

  • des pertes de mémoire immédiate et des pertes de vieux souvenirs
  • la modification du jugement et du raisonnement
  • un changement d’humeur et de comportement.

Il est vrai qu’il n’existe pas encore aujourd’hui de traitements curatifs contre la maladie d’Alzheimer, toutefois des traitements adaptés accompagnés d’une stimulation intellectuelle sont en mesure de ralentir sa progression. Pour la qualité de vie de la personne âgée atteinte de cette maladie, des établissements spécialisés comme seniortransition proposent des encadrements et suivis médicaux en permanence, afin que les patients soient dans un environnement sécurisé pour eux.

La maladie de Parkison

La maladie de Parkison est également une maladie dégénérative du système nerveux, mais qui dans ce cas affecte le mouvement. La maladie est diagnostiquée généralement à partir de 50 à 70 ans et se caractérise par des gestes rigides, saccadés et incontrôlables.

Tout comme c’est le cas avec la maladie d’Alzheimer, les traitements disponibles actuellement permettent la diminution des symptômes et le ralentissement de sa progression. Un bon suivi permet de vivre durant plusieurs années avec le Parkison.

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC)

Encore connus sous le nom commun d’attaques cérébrales, les AVC sont provoqués par la rupture d’un vaisseau dans le cerveau ou par l’obstruction (caillot de sang) d’une artère cérébrale. Les symptômes peuvent être la perte de la motricité et de la sensibilité d’une partie du corps, des difficultés à s’exprimer clairement, la paralysie du visage, d’intenses migraines ou encore des difficultés à se déplacer.

Une prise en charge rapide permet de réduire les séquelles.

L’arthrose

Communément appelée maladie des articulations, l’arthrose est une dégénérescence du cartilage des articulations. Il s’agit de la maladie articulaire la plus fréquente chez les seniors avec de premiers symptômes qui apparaissent la plupart du temps à partir de 40 à 50 ans.

Concrètement, la maladie se caractérise, à la longue, par des déformations d’articulations assez visibles au niveau des mains et des genoux. Une prise en charge permet de soulager les symptômes et d’améliorer le fonctionnement de l’articulation.

L’ostéoporose

Également à l’origine de douleurs et de difficultés à se mouvoir, l’ostéoporose est une maladie qui fragilise les os en diminuant leur résistance. De ce fait, les personnes atteintes s’exposent à des risques de fractures. Très répandue, cette maladie touche en France près de 2,5 millions de femmes après la ménopause.

Si l’ostéoporose a été surnommée « mal silencieux » ou « voleur silencieux », c’est tout simplement parce qu’elle n’engendre généralement pas de symptômes. Une bonne hygiène de vie permet de diminuer les risques ainsi qu’un apport suffisant en calcium et vitamine D.

L’incontinence

Il s’agit d’un phénomène qui arrive à beaucoup de personnes, qu’elles soient âgées ou non, et qui est le plus souvent lié à des fuites urinaires, mais aussi fécales. Cette maladie est donc caractérisée par un manque de retenue ou une perte du contrôle des sphincters. Et même si d’un point de vue médical elle reste un trouble bénin, elle soulève parfois un problème sous-jacent beaucoup plus important.

Son traitement varie en fonction de la cause et de la gravité.

Les kystes rénaux

Tumeur bénigne du tissu rénal, un kyste de rein est une dilatation de certaines parties du néphron (unité fonctionnelle du rein). Il en existe de différents types : les maladies d’origines génétiques et les kystes simples, dont le développement est, dans la majorité des cas, lié au vieillissement (près de 30 % de cas après 70 ans).

Un traitement (ponction ou extraction) n’est recommandé qu’en cas de compression.

Les affections uro-néphrologiques

Ce sont des pathologies concernant l’appareil génital masculin ainsi que les organes du système urinaire comme les reins, les uretères, la prostate ou encore la vessie. La nycturie fait partie de ces maladies les plus courantes chez les personnes âgées. Elle est souvent accompagnée d’une hypertrophie de la prostate qui peut conduire à une intervention chirurgicale.

La polyarthrite rhumatoïde (PR)

Maladie articulaire qui s’accompagne d’une inflammation de la membrane synoviale (entoure et protège l’articulation), la polyarthrite rhumatoïde est le plus fréquent rhumatisme inflammatoire chronique. Un dépistage et un diagnostic précoces permettent, grâce à des traitements efficaces, généralement de contrôler les cas d’évolution de la maladie, voire de l’arrêter.

La cataracte

La cataracte est l’un des divers troubles de la vision qui peuvent apparaître chez les seniors, à partir de 60 ans, et être à l’origine de l’altération de la vue. Ici aussi, un dépistage et un diagnostic précoces vont aider à préserver le confort visuel.

Le glaucome

C’est une maladie oculaire dégénérative qui affecte le nerf optique en provoquant une réduction progressive et définitive du champ de vision. Comme vous l’aurez compris, sans traitement le glaucome peut entraîner la perte de la vue.

Les traitements de la maladie consistent en une amélioration de la circulation des fluides dans les yeux ou en la réduction de leur production.

Les troubles de la marche, chutes et fractures du col du fémur

Vu que les personnes âgées ont généralement des difficultés à marcher, elles sont fréquemment victimes de chutes. Et les conséquences peuvent être graves. Il y a notamment la fracture du col du fémur à l’origine de pertes d’autonomies. Dans ce cas, le traitement passe presque toujours par une chirurgie orthopédique.

La dénutrition

Touchant une personne âgée sur dix à domicile et une sur deux à l’hôpital, la dénutrition se caractérise par une diminution des apports alimentaires chez la personne atteinte. Ce qui est susceptible de provoquer plusieurs carences ainsi qu’une détérioration de la santé.

Le traitement de la dénutrition dépend de sa gravité : augmentation de l’apport énergétique des repas ou des compléments nutritionnels oraux.

La dépendance

Il s’agit de l’impossibilité d’une personne à effectuer, sans aide, des activités simples de la vie quotidienne comme se lever, se laver, s’habiller, s’alimenter ou encore se déplacer. La prise en charge consiste en un traitement médical adapté, des soins et un accompagnement.

La perte d’audition

La presbyacousie, due à une détérioration du système auditif, est la perte de l’audition liée à l’âge. Elle apparaît souvent à partir de 60 ans, de façon progressive et atteint simultanément les deux oreilles.Grâce à prise en charge à l’aide d’un appareil auditif, il est possible de limiter la gêne ressentie.