Le portail du corps et de l'esprit » Santé » La pose de facettes dentaires : explications, contre-indications et tarifs

La pose de facettes dentaires : explications, contre-indications et tarifs

La pose de facettes dentaires : explications, contre-indications et tarifs

 Popularisée et démocratisée ces dernières années, la pose de facettes dentaires a soulagé de nombreux patients Français qui souffraient de l’apparence de leurs dents. Pour autant, la pose de facettes dentaires ne convient pas à tout le monde, il est parfois préférable d’opter pour une couronne ou un simple blanchiment. Composition, prix, entretien, pose, on vous dit tout ce qu’il faut savoir avant de se lancer en toute sérénité.

Quelles sont les contre-indications ?

La pose de facettes dentaires n’est pas possible si les dents sont trop abîmées : les espaces légers entre les dents peuvent être corrigés, mais si elles sont trop mal positionnées il faut opter pour une couronne. La pose des facettes se déroule généralement en deux à trois séances d’une durée de 1 heure.
Votre premier rendez-vous avec un
chirurgien dentiste spécialisé en facettes dentaires est l’occasion de définir vos attentes et les modifications futures : taille et volume sont prévus en amont pour un résultat optimal. Si votre praticien est équipé d’un logiciel de traitement d’images, vous pourrez visualiser ces changements à l’aide d’un « masque » : un moulage conçu à l’aide des empreintes de votre bouche.
Lors de la deuxième séance, le praticien taille les dents, il prépare l’émail pour obtenir une surface qui permet une grande adhésion pour poser des facettes transitoires avant de coller les facettes dentaires définitives pour la dernière séance sous anesthésie locale.

Les facettes dentaires sont des coquilles de taille très fine (de 0,6 à 0,7 mm d’épaisseur) que le praticien vient coller directement sur vos dents. Les facettes dentaires sont le plus souvent en céramique, c’est le matériau à la fois le plus discret et proche de la dent naturellement qui présente la meilleure compatibilité avec les tissus vivants. Il est possible de se faire poser également des facettes dentaires en composite (résine) ou en porcelaine, cependant elles offrent un rendu moins esthétique et efficient dans le temps.

Les facettes ont permis à de nombreux patients de masquer les défauts de leur dentition :

  •  les imperfections de couleurs, dents jaunies avec l’acidité, le tabac
  • les dents cassées, qui présentent un espacement disgracieux

Elles se posent sur les dents visibles comme les incisives et les canines et parfois les prémolaires. Les facettes répondent aux besoins des patients pour lesquels le blanchiment dentaire n’est pas suffisant pour qui la coloration est trop importante et ne peut être corrigée correctement. Elles permettent d’éviter de perdre l’épaisseur de la dent plus fréquente avec les couronnes dont la pose nécessite de tailler davantage les dents.

Quel est le prix d’une pose de facettes dentaires ?

En moyenne, une facette en céramique coûte entre 800 à 2000 euros, selon l’expérience du praticien, la majeure partie des facettes ont une durée de vie moyenne de 12 ans.
Pour entretenir vos futures facettes, il n’y a pas d’exigences particulières hormis une bonne hygiène buccale et un entretien régulier. Pour les personnes souffrant de bruxisme, le port d’une gouttière de protection nocturne est recommandé pour éviter que les frottements ne décollent les facettes. La pose de facettes dentaires n’est pas remboursée par la sécurité sociale, mais peut être prise en charge en partie par votre mutuelle.