Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Perte d’autonomie : comment réagir face à un proche qui a besoin d’aide ?

Perte d’autonomie : comment réagir face à un proche qui a besoin d’aide ?

Perte d’autonomie : comment réagir face à un proche qui a besoin d’aide ?

Nous ne sommes pas tous en mesure de soutenir quotidiennement un proche faisant face à une perte d’autonomie. Notre travail et notre disponibilité se présentent comme la première cause. Notre incompétence pour répondre à ses besoins est aussi un autre obstacle, même si nous souhaitons nous occuper de notre proche. Quelques conseils existent pour vous permettre d’aider efficacement un proche en perte d’autonomie.

L’aide à domicile : la meilleure solution

Dans la mesure du possible et si votre budget vous le permet, faites appel à un prestataire de services d’aide à domicile. La perte d’autonomie affecte beaucoup votre proche psychologiquement, il est alors nécessaire de ne pas trop le bousculer. Aidez-le plutôt à accepter progressivement son état.

Le maintien à domicile, comme proposé sur besoindaide.eu, est une option avantageuse, car elle n’entraîne pas de changement de cadre de vie. Un choix qui n’est pas souvent possible sans l’aide à domicile. En effet, l’aide à domicile désigne un ensemble de différents services. À vous de définir quel service convient le mieux à votre proche. Cette aide constitue aussi un moyen de garder une relation sociale, surtout pour votre proche.

L’aide à la toilette

L’hygiène est importante pour permettre à votre proche d’être à l’aise. L’aide à la toilette est alors nécessaire si pour une raison ou une autre vous ne pouvez pas vous en occuper. Elle porte sur les tâches suivantes :

  • la toilette du corps ou la douche,
  • les soins des pieds et des mains,
  • le choix de la tenue pour la journée,
  • les soins de cheveux (lavage et coiffure),
  • l’application de crème ou de produit après la toilette,
  • l’aide au rasage.

Elle inclut aussi le nettoyage de tous les appareils que la personne utilise (appareils dentaires, auditifs, visuels, etc.).

L’aide au repas

L’aide au repas implique la préparation du repas, le portage du repas et l’aide à la prise de repas en cas de besoin.

Tout dépend du degré de la perte d’autonomie de votre proche. L’auxiliaire de vie analysera les besoins alimentaires et l’éventuel régime de votre proche. Il adaptera le menu en fonction.

Aaide à domicile

La garde de nuit

La garde de nuit fait aussi partie de l’aide à domicile pour les personnes âgées malades ou handicapées. Si la perte d’autonomie de votre proche est déjà avancée, la présence de nuit lui est aussi indispensable. Cela permet d’éviter les accidents, notamment la chute. Dans le cas où votre proche vivrait seul, une présence de nuit peut s’avérer rassurante aussi bien pour vous que pour lui.

L’aide ménagère

L’aide ménagère est une des prestations d’aide à domicile les plus demandées. L’auxiliaire propose plus exactement un service de ménage à domicile. Ses missions peuvent inclure le repassage et le rangement.

L’aménagement du logement : la solution pour l’aider à s’adapter

L’aménagement de son espace de vie est un moyen pour aider votre proche à accepter sa perte d’autonomie et de s’y adapter. Le but est de faciliter et de sécuriser ses déplacements. Ceci peut se matérialiser par l’installation de barres d’appui et de chaise spéciale dans sa douche. L’aménagement d’une rampe s’avère aussi obligatoire si votre proche doit utiliser un fauteuil roulant.

Le réagencement des meubles peut aussi être nécessaire. En effet, vous devez les mettre à la portée de ses mains pour éviter tout accident quand il cherche quelque chose. Faire des efforts pour atteindre un objet qui se trouve en hauteur ou près du sol peut causer un vertige ou une perte d’équilibre chez votre proche.

La téléassistance : une solution pour lui permettre de vivre en sécurité

La téléassistance est une solution qui permet à votre proche de rester en toute sécurité chez lui. Un service de téléassistance inclut généralement les équipements et la téléassistance elle-même. En principe, un matériel de téléassistance est composé d’un boîtier qu’on installe au domicile de votre proche et d’un bijou qui est connecté à ce boîtier.

Le bijou peut être un bracelet ou un médaillon que votre proche doit porter sur lui. Dans le cas où il ne se sentirait pas bien ou aurait besoin d’aide, il lui suffit d’actionner son bijou pour alerter le centre opérateur. Ce bijou est doté d’un accéléromètre et d’un détecteur de pression atmosphérique. Ces appareils permettent de détecter une perte de verticalité soudaine en cas de chute ou de perte de conscience.

Quant à la téléassistance proprement dite, en cas de problème, l’opérateur a pour rôle d’aider votre proche à trouver une solution pratique. L’opérateur doit aussi vous avertir ou contacter les services de secours, selon les cas.

Share: