Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Les risques de la chirurgie des paupières

Les risques de la chirurgie des paupières

Les risques de la chirurgie des paupières

Selon un adage populaire, les yeux sont le reflet de l’âme. Avoir un beau regard est considéré comme un atout majeur qu’il faut sublimer pour améliorer son pouvoir de séduction. Les femmes adoptent donc plus d’une astuce pour prendre soin de cette partie du visage. Tandis que certains jouent la carte de la prudence en appliquant une crème de soin anti-âge, d’autres s’adonnent fréquemment à des rituels de gymnastique du visage. Cependant, malgré tous ces soins, la peau se trouvant au niveau des paupières ne résiste pas à l’épreuve du temps. Il en résulte donc des poches sous les yeux, des rides ainsi qu’une apparence fatiguée. Heureusement, l’avancée de la science offre une solution aux personnes qui souhaitent corriger ces disgrâces. Grâce à la blépharoplastie, la chirurgie des paupières, sublimer son regard est à la portée de toutes. Quels résultats peut-on espérer d’une telle intervention ? Cette opération présente-t-elle des risques ? Réponses dans cet article…

Définition de la blépharoplastie

La blépharoplastie est une branche de la chirurgie esthétique dédiée aux paupières. Le but de cette technique chirurgicale est de corriger les signes d’un vieillissement au niveau du regard. Cette chirurgie vient à bout des paupières lourdes et tombantes ainsi qu’à l’aspect bouffi. Elle permet donc de retrouver un regard ainsi qu’une apparence plus harmonieuse et plus jeune.

Avant de prendre une décision, il est important de savoir que la chirurgie esthétique n’est pas un acte anodin. Si vous souhaitez en savoir plus sur la chirurgie des paupières et ses indications, la meilleure solution est de s’adresser à un professionnel en chirurgie plastique qui saura vous conseiller. La blépharoplastie est une opération qui est destinée aux femmes et aux hommes se trouvant dans la quarantaine et qui souffrent de l’apparition des premiers signes de vieillissement cutané dus à l’âge. Cependant, il est possible de recourir à cette opération plus tôt, si ces défauts ne sont pas liés à l’âge, mais sont plutôt d’ordre congénital (hérédité) tel que certaines poches graisseuses constitutionnelles.

Actuellement, on distingue trois types de chirurgie des paupières : la blépharoplastie supérieure qui concerne les paupières lourdes et tombantes, la blépharoplastie inférieure qui concerne quant à elle les paupières affaissées sujettes aux rides et au relâchement cutané et les hernies de graisse qui sont généralement à l’origine des poches sous les yeux.

Cette intervention chirurgicale n’est pas prise en charge par l’Assurance Maladie, sauf si l’intervention est nécessaire. Les seuls cas où la chirurgie des paupières est remboursée sont ceux où le patient souffre de maladies très particulières, notamment congénitales, occasionnant une gêne pour la vision.

chirurgie des paupières

Quels sont les risques de la chirurgie des paupières ?

Dans tout acte de chirurgie, l’apparition de complications est un risque à prévoir. Outre celles qui peuvent être provoquées par l’anesthésie, l’opération de blépharoplastie en elle-même en comporte aussi. Même si les cas de complication sont assez rares, il est quand même nécessaire de les connaître et de les prendre en considération avant de passer sur le billard. Les principaux risques de cette intervention sont :

  • des ecchymoses qui peuvent durer 10 jours ;
  • une indisponibilité sociale de 5 à 7 jours, ainsi que l’impossibilité de se maquiller durant cette période ;
  • l’irritation de voies lacrymales provoquant ainsi une sécheresse oculaire ou un larmoiement important ;
  • des difficultés à observer, à ouvrir ou à fermer les paupières ;
  • une mauvaise évolution des cicatrices entraînant des microkystes épidermiques ;
  • l’œil rond : il s’agit d’un phénomène qui se manifeste en laissant apparaître le bord rouge de l’œil à cause de la rétractation cicatricielle associée à un retrait cutané important.

Après l’opération, aucun soin médical spécifique n’est nécessaire et le patient peut rincer sa paupière supérieure avec de l’eau et du savon ainsi que du sérum physiologique pendant 1 semaine avant le retrait du fil. Pour la paupière inférieure, un rinçage au sérum physiologique pendant 2 ou 3 jours suffit amplement.

Les complications citées ci-dessus surviennent rarement, sachez qu’elles ne sont pas systématiques. Il est donc conseillé de se renseigner sur l’expérience et les compétences du praticien. Faites également attention aux tarifs pratiqués par le professionnel. Bénéficier d’une prestation peu coûteuse vous expose encore plus aux risques cités ci-dessus.

chirurgie des paupières

À quel résultat faut-il s’attendre ?

Les résultats de la blépharoplastie sont habituellement très satisfaisants. 4 à 6 semaines après l’intervention, le patient peut observer les résultats de son opération. Au cours de cette période, les cicatrices approchent de leur maturité et les tissus retrouvent toute leur souplesse. Pour constater l’effet de cette intervention chirurgicale, il faudra patienter 3 à 6 mois.

Après cette période, le regard du patient retrouve un aspect rafraîchi, reposé et les paupières sont lissées offrant donc une nouvelle jeunesse au regard. Le processus du vieillissement continuera à se poursuivre. Néanmoins, les résultats de cette intervention, c’est-à-dire un regard plus jeune et plus frais, resteront visibles pendant une période de 7 à 10 ans, voire plus si le patient respecte toutes les règles hygiénodiététiques (arrêt de la cigarette et de l’exposition au soleil).

En outre, il convient de noter que l’aspect définitif des cicatrices, même si elles sont très discrètes, s’observe entre le 3e et le 6e mois après l’opération. De fait, pendant cette période, il est conseillé de se protéger du soleil pour éviter tout risque de dyschromie (trouble de la pigmentation).

Comment se déroule l’intervention de la blépharoplastie ?

En général, une chirurgie des paupières, si elle n’est pas combinée à d’autres opérations traitant le visage tel qu’un lifting cervico-facial, dure entre vingt minutes et une heure en fonction de la difficulté et du type de disgrâce à corriger. L’intervention est réalisée sous anesthésie locale ou anesthésie locale assistée suivant les conseils du chirurgien.

Un bon spécialiste fera preuve de précision pour éviter d’effectuer une surcorrection qui rendrait le résultat peu naturel. Après l’opération, le patient doit se reposer et éviter tout effort brutal. Au cours des premières 24 heures, les patients peuvent ressentir un certain inconfort à cause d’une sensation de tension au niveau des paupières.