Le portail du corps et de l'esprit » Santé » L’aide à domicile pour les personnes âgées, malades ou handicapées

L’aide à domicile pour les personnes âgées, malades ou handicapées

L’aide à domicile pour les personnes âgées, malades ou handicapées

Depuis quelques années, l’État souhaite soutenir les actions qui permettent de maintenir les personnes âgées, malades ou handicapées à domicile quand leur état de santé le leur permet. Néanmoins, pour les aider à la réalisation des tâches de la vie quotidienne, il est nécessaire de faire appel à un service d’aide à domicile. Ces professionnels proposent aux familles différents types de prestations.

L’assistance pour le maintien de l’autonomie

De nombreuses personnes malades, handicapées ou âgées peuvent très bien rester dans l’environnement familier de leur domicile si on leur apporte une assistance dans la réalisation de certains gestes du quotidien. Cela peut aller de l’aide aux tâches administratives à l’aide aux tâches ménagères (nettoyage des vitres, ménage, repassage). Les aides à domicile peuvent aussi aller faire les courses pour le ou la bénéficiaire. Dans certains cas, cela peut aller jusqu’à l’assistance au lever, au coucher, à la toilette et peut aussi comprendre des gardes de nuit.

La réalisation des tâches ménagères

Une personne malade, âgée ou handicapée doit résider dans un logement où les conditions d’hygiène sont irréprochables. D’une part, cela permet d’éviter la propagation des maladies. C’est d’autant plus le cas aujourd’hui avec l’épidémie de la Covid-19 qui touche plus durement les personnes âgées ou malades. D’autre part, cela évite les infections liées à la présence de microbes et de bactéries. Il est donc important de faire régulièrement le ménage, de nettoyer les pièces à usage sanitaire (cuisine, salle de bain, w.c.), d’entretenir les vêtements ainsi que le linge de maison. Pour cela, les équipes d’aide à domicile sont formées à l’ensemble des gestes pour entretenir une bonne hygiène dans la maison.

L’aide au repas

Les aides à domicile proposent aussi de faire ce que l’on appelle de l’aide aux repas. Il ne s’agit pas seulement de donner à manger aux bénéficiaires, mais de veiller à ce qu’ils aient une alimentation équilibrée, à ce qu’ils s’alimentent correctement, et aussi à s’assurer que les traitements médicamenteux soient pris correctement. Cette prestation est très rassurante pour les proches. Certaines sociétés ou certaines associations spécialisées dans le maintien des personnes âgées ou malades à domiciles ont également établi des partenariats avec des restaurants ainsi que des traiteurs pour proposer un service de portage de repas à domicile.

Une compagnie de tous les jours

Les personnes âgées, malades et handicapées ont une mobilité réduite. Cela a des conséquences sur leur vie sociale, car ils ont des difficultés à se déplacer, à sortir, à voir de l’entourage (surtout si les proches résident loin de la personne). L’aide à domicile, c’est aussi une personne qui vient tenir compagnie aux bénéficiaires. Très rapidement, l’isolement provoque un sentiment de solitude qui peut aller jusqu’à la dépression. C’est pour cette raison que les proches comptent aussi sur les aides à domicile. Ces professionnels peuvent proposer aux personnes des activités et des sorties afin d’entretenir les relations sociales.

Comment financer les services d’aide à domicile

Pour favoriser l’intervention des assistants de vie, l’État et les collectivités locales ont mis en place plusieurs dispositifs d’aide pour les particuliers. Pour commencer, les services d’aides à domicile entrent dans le cadre d’un dispositif fiscal avantageux qui permet de déduire 50 % des frais liés à ces services de ses impôts sur le revenu. C’est avantageux pour les foyers imposables qui récupéreront la moitié des frais engagés.

Ensuite, il existe différents dispositifs d’aides aux personnes âgées, malades et handicapées. Dans certains cas, l’assurance maladie peut prendre en charge certains de ces frais lorsqu’une personne est en ALD (affection longue durée). Ensuite, de plus en plus de mutuelles proposent également de rembourser ce type de prestation, sans condition d’âge. Il existe également des aides spécifiques comme l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), l’aide-ménagère à domicile en cas d’inaptitude au travail, les aides des caisses de retraite. Certaines associations à caractère social peuvent aussi distribuer des chèques pour ce type de service. Enfin, de plus en plus d’entreprises proposent des chèques de service à domicile comme un avantage social pour les employés. Il est tout à fait possible de les utiliser pour financer l’aide à domicile d’un parent proche.

L’enjeu du maintien à domicile des personnes malades et âgées est d’autant plus important dans la période de crise sanitaire. D’une part pour éviter d’exposer les personnes vulnérables au virus et aussi pour éviter la solitude. Les aides à domicile sont au cœur de cet objectif.