Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Implant dentaire : types, pose, prix, remboursement et durée de vie

Implant dentaire : types, pose, prix, remboursement et durée de vie

Implant dentaire : types, pose, prix, remboursement et durée de vie

On entend parler d’un implant dentaire mais sait-on vraiment en quoi consiste-t-il ? Quel est le prix à payer pour en avoir un dans la dentition ? On vous donne toutes les réponses (les types, la pose, la durée de vie et le prix) sur l’implant à travers cet article.

Un implant, concrètement qu’est-ce que c’est ?

L’implant dentaire est un dispositif médical prenant la forme d’une vis, s’insérant dans la mâchoire afin de fixer la prothèse qui va avec. L’ensemble fait office de dent artificielle, indépendante, remplaçant l’ensemble racine + dent.
L’implant dentaire désigne en réalité un complexe de 3 éléments, incluant l’implant lui-même.

Implant en titane

Posé par un chirurgien ou un stomatologue, l’implant vient jouer le rôle d’ancrage dans la mâchoire de la même manière que la racine qu’elle remplace.
L’opération prend au maximum une heure. Il est en titane car c’est un matériau biocompatible et inerte, adapté à la reconstruction.

Pilier implantaire

Il joue le rôle d’intermédiaire entre l’implant et la couronne. Cette pièce est également en titane.

Couronne dentaire

C’est la seule partie apparente du complexe, et la seule qui n’est pas en titane. La couronne peut-être métallo-céramique, céramique, zircone, etc.

Les différents implants

On distingue 3 catégories d’implant dentaire :

Implant classique

C’est le plus utilisé des implants. Il fait 10 à 20 mm de long et 1 à 3 mm de diamètre. Il s’apparente à un cône, avec une base légèrement plus large que la pointe.
Il faut imaginer la forme de l’implant comme une vis biologique, qui d’ailleurs possède un filetage, afin d’optimiser la stabilité dans l’os de la mâchoire.

Implant court

Disposant d’une longueur inférieure à 10 mm, il est adapté aux patients dont le volume osseux est insuffisant pour la pose d’un implant classique.
L’implant court, c’est souvent l’alternative à une greffe osseuse. Il n’est pas moins solide qu’un implant classique, et possède la même longévité.

Implant basal

Il permet de contourner la greffe osseuse lorsque celle-ci est impossible. C’est un peu comme un dernier recours.
C’est le plus long des implants (jusqu’à 5 cm de longueur). Cette longueur justement, fait que l’implant basal présente quelques inconvénients, notamment au niveau de l’opération, plus invasive, et difficilement réversible.

Comment se déroule la pose d’un implant dentaire?

L’objectif est donc de remplacer une à plusieurs dents, parfois toute la mâchoire. La pose se fait dans un cabinet dentaire, en anesthésie locale.

Étape préliminaire

Celle-ci ne concerne que les patients en nécessité d’une greffe osseuse.
Si vous disposez d’au moins 5 mm d’os, il est possible de réaliser les greffe et implant au même moment. Cependant, si l’os est très fin, il va falloir laisser du temps à la greffe avant de placer l’implant, entre 6 et 9 mois.

1ère étape : implantologie dentaire

Dans un premier temps, on veut décoller le lambeau, une petite partie de gencive externe. Cela va permettre au dentiste ensuite de réaliser un forage dans votre os afin d’y visser l’implant. Il creuse une cavité dont les dimensions sont comprises entre 8 et 12 mm de profondeur, 2 ou 3 mm de diamètres.
On distingue 2 méthodes :

  • Méthode suédoise : après avoir vissé l’implant, on le recouvre en ajoutant une vis de cicatrisation ainsi que le lambeau préalablement décollé pour suturer l’os et faciliter le processus. L’implant est donc recouvert.
  • Méthode suisse : le lambeau est replacé autour de l’implant, qui par conséquent, reste visible.

2ème étape : ostéo-intégration

Une fois l’implant posé, il faudra patienter 2 à 6 mois que la mâchoire cicatrise, et que l’implant s’intègre bien à l’os. Le chirurgien-dentiste devra ensuite retirer la vis de fermeture, en faisant une incision s’il a utilisé la méthode suédoise.

3ème étape : phase prothétique

Dernière étape, le dentiste va devoir fabriquer votre prothèse.
Pour cela, il prélève l’empreinte de votre dent via une tige vissée dans l’implant. Afin de sceller votre fausse dent, il insère une petite tige en métal dans la partie supérieure de l’implant.

Après la pose

Vous ne pourrez pas directement reprendre une alimentation normale après la pose de l’implant. En effet, il faut passer par quelques semaines de transitions, où il vous sera, dans un premier temps, recommandé de consommer majoritairement des aliments liquides.
Après la 3ème semaine, il redevient possible de mâcher des aliments solides, en faisant néanmoins preuve de précautions (éviter les aliments trop durs comme les pommes, couper les aliments finement, etc.)

En général, les patients retrouvent leurs fonctions masticatoires normales 3 mois post-opération.

Implants expérimentaux

On note l’apparition de nouvelles méthodes d’implants intéressantes. L’une d’entre elle s’appelle le Flapless, et permet de contourner l’ouverture de la gencive, et ainsi d’éviter l’utilisation de points de sutures.
À la place, il effectue une petite ouverture juste de la taille de l’implant. Il faut juste avoir une mâchoire dont les dimensions permettent la réalisation.

La robotique apporte également un plus-value aux opérations, les rendant plus précises et moins invasives. On pense notamment au guidage chirurgical numérique, aux empreintes dentaires 3D.

Durée de vie d’un implant dentaire

Un implant bien entretenu peut durer tout une vie.
Vous devez faire contrôler votre implant au moins une fois par an. Pour cela, il faut effectuer une radiographie en cabinet, que le chirurgien pourra examiner. Celui-ci va regarder l’absence de l’évolution de la masse osseuse autour de l’implant.

Il est possible que le chirurgien vous recommande de vous rendre chez un parodontiste afin d’éliminer la présence bactérienne en nettoyant la zone autour de l’implant.
On remarque qu’il est préférable d’avoir un système de fixation par vissage plutôt que par collage, qui offre une facilité d’accès à l’implant par le dentiste.

Prix d’un implant dentaire

En France, le prix moyen d’un implant (pilier + couronne céramo-métal) est d’environ 1700€. En réalité, les prix sont très variables et dépendent de beaucoup de facteurs. Si vous optez pour une marque haut de gamme, le coût total dépassera rapidement les 2000€.

Demandez un devis à votre dentiste. Vous devez trouver dessus : le prix de l’implant, du pilier, de la vis de cicatrisation, de la prothèse, de la mise en fonction et de l’intervention chirurgicale.

Remboursement

Une partie des soins vous sera remboursée par la CPAM, et possiblement votre mutuelle. Cependant, il y’a plusieurs démarches administratives à suivre.
Conservez bien votre devis, vos radio et votre factures, vous en aurez besoin. Il faut également remplir un formulaire en ligne (formulaire S3125).