Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Le détartrage dentaire : chez le dentiste et chez choi

Le détartrage dentaire : chez le dentiste et chez choi

Le détartrage dentaire : chez le dentiste et chez choi

Le tartre dentaire, qui apparaît jaunâtre sur vos dents, est souvent négligé alors qu’il peut se révéler dangereux pour votre santé bucco-dentaire. Au début il n’y a que la couleur de vos dents, et votre haleine qui est impactée (ce qui est déjà assez contraignant), mais si jamais vous le laissez s’accumuler sans agir, ce dernier peut donner naissance à bon nombre d’infections, tel que des gingivites, des parodontites, et même jusqu’à la perte de vos dents.

Détartrage chez le dentiste

Avant toute chose, le dentiste procède à un contrôle de la parodontite, en inspectant rigoureusement vos gencives afin de vérifier la profondeur des poches gingivales à l’aide d’une curette.

S’il s’avère que ces dernières sont trop profondes, le dentiste devra les déloger avant n’importe quelle action. En effet, des poches parodontales profondes indiquent que le tartre s’est propagé le long de vos racines. Ainsi, le dentiste réalisera un détartrage spécifique, sous la gencive, en anesthésie locale. Il sera suivi d’un surfaçage radiculaire, qui lissera la paroi de la racine, prévenant une future accumulation de tartre.

Si tout est en ordre et qu’aucune anomalie particulière n’est relevée, le dentiste sera en mesure d’effectuer un détartrage sus gingival. Il peut procéder via des méthodes distinctes :

Mécaniquement

Le tartre peut être décollé manuellement, à l’aide de curettes parodontales. Il suffit au dentiste de venir gratter manuellement les zones de tartres. C’est la méthode la plus simple à exécuter, néanmoins, le dentiste doit être minutieux car le fait de gratter l’émail dégrade ce dernier.

Ultrasons

Solution privilégiée, le détartrage exécuté par ultrasons offre l’avantage d’être indolore et de n’avoir quasiment aucun effet secondaire. Le dentiste utilise un embout métallique capable de générer des vibrations à haute fréquence, auquel le tartre est très sensible. En parallèle, il projette de l’eau de manière continue sur la zone d’action, afin d’une part, faciliter l’élimination du tartre, ainsi que d’éviter la surchauffe du matériel. Une sonde permettra d’aspirer le tartre décollé.

Sablage

Moins courant, mais tout aussi efficace, le dentiste peut vous détartrer les dents par projection de fines particules de carbonates de calcium sur la surface de tartre de vos dents, tout en utilisant un jet d’eau et une buse.

Une fois le détartrage effectué, il est l’heure de polir vos dents, ce qui aura comme effet de lisser leur surface et d’éliminer les éventuelles tâches restantes de coloration sur les dents.

Détartrage chez soi : combattre le tartre soi même

Peu-importe les méthodes utilisées, rien égal un détartrage effectué en cabinet dentaire, par un professionnel et des outils adaptés. Ce n’est pas par hasard qu’il est recommandé de voir son dentiste tous les 6 mois pour un contrôle régulier de l’hygiène bucco-dentaire, rendez-vous pendant lequel il va effectuer dans la majorité des cas, un détartrage. Cependant, il est possible chez soi, de limiter l’apparition du tartre, d’en éliminer une partie, voir tout le tartre si votre cas n’est pas sévère.
Dans tous les cas, si vous adoptez ces alternatives naturelles, en + de rendez-vous périodiques chez le dentiste, vous ne pouvez que mieux combattre le tartre, et améliorer votre hygiène bucco-dentaire :

Le citron

Du fait de son acidité, le citron dégrade la plaque dentaire. Il vous suffit de presser à moitié un citron dans un récipient avec 2 cuillères à café de vinaigre blanc, et d’utiliser ce mélange quand vous vous brossez les dents, soit en l’appliquant directement sur la brosse, soit en l’utilisant comme bain de bouche. Attention, votre email en est sensible, il faut donc se limiter à une utilisation par semaine.

Le bicarbonate de soude

Cette poudre aux utilisations multiples a un réel bienfait sur l’hygiène bucco-dentaire. Du fait de ses propriétés alcalines et tampon, il neutralise l’acidité (facteur de développement du tartre), et élimine les bactéries. Brossez-vous les dents en déposant un peu de bicarbonate de soude sur votre dentifrice, à hauteur d’une fois par semaine. En plus de neutraliser la plaque dentaire, le bicarbonate de soude lutte contre la formation des caries, et permet à vos dents de retrouver une teinte plus naturelle.

L’eau oxygénée et l’eau de mer

L’eau de mer permet de renforcer l’émail, et l’eau oxygénée augmente le pouvoir blanchissant du bicarbonate de soude.

Les huiles naturelles

Nous avons relevé deux types d’huiles qui s’avèrent être efficace contre la plaque dentaire.

  • L’huile de sésame, riche en calcium, prévient de nombreuses infections telle que les aphtes. Elle s’utilise en bain de bouche.
  • L’huile essentielle d’arbre à thé possède des propriétés blanchissantes, antibactérienne et antifongique, à utiliser en bain de bouche également (quelques gouttes dans un demi-verre d’eau), ou en application directe sur un coton-tige afin d’éliminer directement un aphte par exemple.