Les dentistes disent oui au reste à charge zéro

Les dentistes disent oui au reste à charge zéro

55 % des Français renoncent à se rendre chez le dentiste pour y recevoir les soins dentaires dont ils ont besoin à cause des prix pratiqués et des remboursements insuffisants. Pour remédier à cette situation, Emmanuel Macron avait promis la mise en place d’une convention de reste à charge à zéro. Un programme qui devrait être mis en place dès 2020.

Les raisons de cette réforme

L’optique, l’audition et le dentaire sont les trois domaines dans lesquels les Français renoncent le plus aux soins à cause des prix qu’ils doivent payer. Le reste à charge est souvent jugé trop onéreux. Cela a des répercussions sur leur vie sociale et professionnelle car avec une mauvaise dentition, ils n’osent plus sourire par exemple s’ils n’ont pas pu avoir les sons par leur dentiste.
Cela entraîne un repli sur soi et une exclusion progressive.

La promesse du Président était alors de parvenir à un reste à charge à zéro lorsque vous vous rendez chez un dentiste à la Défense comme le centre ADN ou ailleurs.

Une mesure assez bien accueillie puisque deux syndicats de chirurgiens-dentistes viennent de signer cette convention à savoir l’Union dentaire et la Confédération nationale des syndicats dentaires.

Comment cette réforme va se mettre en place chez votre dentiste ?

En ce qui concerne le dentiste, le texte vise à réduire ou supprimer les 40 % du tarif à votre charge en ce qui concerne les prothèses dentaires. Pour l’assurance maladie et les complémentaires santé, cela représente un budget de 800 millions d’euros à prévoir sur 5 ans.
Cela permettra de mieux rémunérer votre dentiste à la Défense sur les soins conservateurs comme les soins des caries ou le détartrage. Concernant ces derniers, les prix n’ont pas évolué depuis près de 25 ans.

En contrepartie, les professionnels accordent un encadrement des prix sur 70 % des 11 millions d’actes prothétiques qui sont réalisés chaque année. À cet effet, votre dentiste va mettre en place des paniers de soins.

  • Le premier est celui du resta charge à zéro. Il comprend tous les soins de base ainsi que les prothèses standards. Leur prix sera plafonné à 500 €.
  • Le second comprend des couronnes, des bridges et des dentiers dont les tarifs seront au maximum de 550 €.
  • Le troisième panier concerne les 30 % de prothèses restantes dont les prix seront fixés librement par chaque dentiste. Ce sont des produits haut de gamme mais aussi ceux qui ne sont pas remboursés comme les implants sur lesquels vous pourrez retrouver toutes les informations sur astuce-sante.fr.

Les cas spécifiques de la réforme

Cette convention RAC O ou reste à charge zéro prévoit également des contrôles bucco-dentaires gratuits chez le dentiste pour les jeunes de 3 à 24 ans alors que c’était de 6 ans à 18 ans jusque-là. Elle prévoit aussi la mise en place d’un vernis fluoré pour prévenir les caries chez les enfants âgés de 6 à 9 ans. De même, pour les personnes diabétiques, les actes de dévitalisation des dents et les soins en parodontologie seront entièrement gratuits. Enfin, la prise en charge des soins dentaires dans leur ensemble sera revalorisée pour les handicapés mentaux comme expliqué sur cette page.

Les premières mesures de ce plan seront appliquées par votre dentiste à la Défense comme ailleurs à partir d’avril 2019 pour les revalorisations financières. Puis, celles pour le reste à charge à zéro prendre un peu plus de temps puisque leur mise en place est prévue pour janvier 2020 pour une première partie puis 2021 pour la seconde.
Il faut, en effet, laisser suffisamment de temps aux complémentaires pour s’organiser.