Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux : Les facteurs à prendre en compte

Choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux : Les facteurs à prendre en compte

Choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux : Les facteurs à prendre en compte

Choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux est une étape déterminante pour la réussite de l’opération capillaire. Cela se comprend assez aisément puisque le résultat d’une greffe capillaire effectuée avec un nombre insuffisant de greffons pourrait être inesthétique. Pour effectuer le choix du nombre de greffons nécessaires, les spécialistes se basent sur une multiplicité d’éléments. L’évaluation du stade de calvitie avec l’échelle de Norwood Hamilton permet d’obtenir des données fiables lors de ce processus. Quels sont les facteurs à prendre en compte ? Découvrez dans cet article comment choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux.

Choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux grâce à l’échelle de Norwood-Hamilton

L’échelle de Norwood-Hamilton porte les noms de ses concepteurs. Elle a d’abord été introduite dans les années 1950 par le Docteur James B. Hamilton puis mise à jour par le Docteur O’tar Norwood, dermatologue et spécialiste de la greffe capillaire.

Il s’agit d’un système de classification permettant de déterminer le stade de la perte de cheveux chez un individu. Il permet également d’avoir une piste sûre pour choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux.

La classification ainsi définie s’échelonne sur sept différents stades nécessitant un nombre spécifique de greffons lors de l’opération de restauration capillaire.

Stade 1

Le stade 1 est caractérisé par une perte normale de cheveux, même si un dégarnissement léger peut être remarqué au niveau des golfes temporaux et frontaux.

À ce stade, l’alopécie est encore à ses débuts et aucune donnée ne peut indiquer si le dégarnissement évoluera. Il n’y a donc pas lieu de choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux.

Stade 2

Lorsque la calvitie atteint le stade 2 de l’échelle de Norwood-Hamilton, le dégarnissement des golfes temporaux et frontaux est clairement visible. La ligne antérieure recule et le vertex devient clairsemé.

Effectuer une restauration capillaire peut donner des résultats satisfaisants à ce stade, et il faudra compter entre 500 et 600 greffons.

Il est possible d’effectuer une greffe de cheveux en Turquie si la calvitie est au stade 2 ou à un stade plus avancé.

Stade 3

Le stade 3 correspond à une aggravation de la perte de cheveux remarquée au niveau du stade 2. Les tempes et le front sont plus creusés. À partir de ce moment, la greffe de cheveux devient la seule solution pour que le patient retrouve son cuir chevelu d’antan.

Pour choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux, il faut se référer à la recommandation de la classification. Pour combler la perte de cheveux, il faudra entre 600 et 900 greffons.

Stade 4

Le dégarnissement au niveau du sommet du crâne est clairement apparent. Pour avoir un résultat optimal, l’opération sera effectuée en une ou deux séances et nécessitera 1 100 à 1 300 greffons. Ce nombre correspond à 3 800 cheveux environ.

Cliquez ici pour en apprendre plus sur le processus de transplantation des greffons.

Stade 5

Au stade 5 de l’échelle de Norwood-Hamilton, la perte de cheveux est tellement importante que les endroits dégarnis à l’avant et au milieu du crâne se rejoignent presque entièrement. Il faudra entre 1 200 et 1 600 greffons pour l’opération.

Stade 6

À ce stade, les zones déjà dégarnies au stade précédent s’élargissent. Même s’il est possible d’effectuer une greffe de cheveux, cette dernière ne pourra pas couvrir parfaitement la calvitie.

Il faut compter plus de 1 600 greffons pour l’opération et il sera indispensable de vérifier si la zone donneuse est suffisamment dense (entre 300 et 350 cheveux par cm2).

Stade 7

La perte de cheveux s’étend vers la nuque pour ne laisser qu’une fine couronne. Arrivé au stade 7, il est impossible d’avoir recours à la greffe de cheveux puisque la zone donneuse ne sera pas assez dense. Il est donc inutile de choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux.

Cette page vous renseigne sur les comportements à adopter pour limiter la perte de cheveux.

Autres facteurs à prendre en compte

Puisque la calvitie peut se présenter sous diverses formes selon les individus, il est utile de préciser que les estimations données par l’échelle de Hamilton-Norwood ne sont pas les seules données sur lesquelles se basent les spécialistes pour décider du nombre de greffons.

En effet, l’échelle de Norwood-Hamilton ne prend pas en compte les éléments comme :

  • L’ascendance ;
  • L’âge ;
  • La couleur des cheveux ;
  • Les caractéristiques individuelles des patients, etc.

Il est utile de préciser que le fait d’avoir un nombre important de greffons à implanter n’est pas la garantie absolue de la réussite de l’opération de greffe de cheveux.

Le critère auquel les spécialistes veillent rigoureusement est la survie des follicules une fois implantés sur la zone receveuse. Par ailleurs, les nouveaux cheveux doivent avoir une apparence harmonieuse et naturelle.

Pour choisir le nombre de greffons pour une greffe de cheveux, il sera donc indispensable de prendre en compte tous les critères précédemment mentionnés dans cet article.

Share: