Le portail du corps et de l'esprit » Santé » Guide du bridge dentaire : avantages, inconvénients, types de bridges, tarif et intervention

Guide du bridge dentaire : avantages, inconvénients, types de bridges, tarif et intervention

Guide du bridge dentaire : avantages, inconvénients, types de bridges, tarif et intervention

Le bridge dentaire intervient lorsqu’il vous manque une ou plusieurs dents. On l’appelle bridge (« pont » en français) car on vient fixer une fausse dent, supportée par une prothèse ancrée à une ou deux dents voisine de l’emplacement vide. Dans le cas où l’une de ces deux dents est abîmée, le dentiste procède à une dévitalisation afin de s’assurer que ces “dents piliers” assurent le maintien à la mâchoire.

Avantages du bridge dentaire

Grâce au bridge, on peut aisément remplacer 2 voir 3 dents alignées. Le traitement n’est pas invasif et il n’y a pas de risque de rejet.

C’est l’opération la moins onéreuse pour compenser l’absence d’une ou plusieurs dents. On y trouve également un avantage esthétique, la teinte du bridge étant très proche de l’émail dentaire.

Inconvénients du bridge

Le premier réel inconvénient est la dévitalisation des dents adjacentes à l’emplacement vide, quand bien même ces dernières seraient en bonne santé.
Aussi, la sécurité sociale prend très peu en charge cette intervention. Seule la couronne venant remplacer la dent manquante est remboursé, et seulement en partie.

Autre problème, plus contextuel, est que pour pouvoir poser un bridge, le dentiste doit éliminer la racine de la dent manquante. Cela provoque la rétractation de l’os de la gencive, phénomène pouvant nuire à la future pose d’un implant.

Les différents types de bridges

Le dentiste peut vous proposer différents types de bridges. Chacun a ses spécificités, influençant sur la pose, et sur leur longévité.

Le bridge classique

Le protocole du bridge classique passe d’abord par la préparation des dents piliers en tant que couronnes, autour de l’emplacement vide. On ajoute alors une fausse dent à ce bridge, fait de céramique et/ou d’or, pour venir ensuite fixer le tout sur les dents piliers.

On apprécie ce bridge pour sa stabilité, et son endurance d’environ 15 ans. L’inconvénient de celui-ci se situe plus au niveau de la préparation, qui nécessite tout un tas de retouches dentaires. Il requiert également un entretien plus poussé de l’hygiène bucco-dentaire.

Le bridge adhésif

Le principe de ce bridge repose sur l’appui de la fausse dent aux parois intérieures des dents voisines. Ainsi, il demande bien moins de préparation que le bridge classique.
Les deux dents piliers sont moins endommagées, et l’opération prend moins de temps. Le bridge adhésif est également fait d’or, de céramique ou un alliage des deux.

Forcément, si celui-ci demande moins de préparation, il présente des inconvénients. En effet, on note un plus grand risque de décollage, donc évitez d’utiliser ce bridge pour les dents à l’arrière de la mâchoire. Sa durée de vie est inférieur à 5 ans.

Le bridge cantilever

Avec une composition similaire à ses deux collègues, le bridge cantilever se démarque car il est plus accessible pour les plus petits budgets. Comment ?
Il demande bien moins de préparation qu’un bridge classique ou adhésif car la fausse dent ne repose que sur une dent pilier. Il requiert également moins d’entretien.

La contrepartie de ce bridge facile à poser et à petit prix est qu’il provoque une sensibilité accrue de la dent pilier les semaines suivant l’intervention (variable d’un individu à l’autre). Votre capacité à mastiquer s’en voit ainsi réduite.
Généralement, on déconseille ce bridge aux individus en bas âge (jusqu’à jeune adulte).

Comment se passe l’intervention ?

Il faut compter 2 à 3 rendez-vous chez le dentiste pour la pose d’un bridge.

1er rdv chez le dentiste : préparation de la zone à traiter

Dans un premier temps, le dentiste va s’occuper de préparer l’emplacement vide, et le probable bout de dent restant en réalisant les soins nécessaires. Il taillera également les dents adjacentes à zone à traiter, pour les préparer à leur fonction de pilier.

2ème rdv chez le dentiste : empreinte

Le bridge est fait sur mesure pour s’adapter parfaitement à votre dentition. Pour cela, le dentiste réalise une empreinte dentaire à l’aide d’une pâte qui servira au prothésiste à la réalisation.

3ème rdv chez le dentiste : pose du bridge

Dernier rendez-vous, celui-ci est consacré à la pose du bridge, processus durant 1 heure maximum. L’intervention peut-être faite soit sur vos dents, ou des implants. Le dentiste peut-être amené à faire des retouches après la pose.

Bridge et implants

La pose peut se faire de 2 manières différentes, soit sur des dents naturelles, soit sur implant. Voyons ce qui diffère.

Pose sur vos dents

Dans le cas où le bridge doit être posé sur vos dents saines, le dentiste va les tailler et poser une couronne sur chaque dent. La longueur du bridge influe directement sur le nombre de dents qui serviront de pilier.

Si vous n’avez qu’une dent à remplacer, le dentiste optera sûrement pour un bridge collé, passant par une prothèse dentaire intermédiaire. Les dents restent saines et n’ont ainsi pas besoin d’être taillées.

Pose sur implant

Si jamais vous n’avez pas de dents piliers pour soutenir le bridge, le dentiste devra poser des implants là où elles sont censées se trouver. Ainsi, votre bridge sera composé de 3 couronnes et de 2 implants.

Quel est le coût de la pose d’un bridge dentaire?

  • Pour un bridge adhésif, il faut compter entre 700 et 1200 euros.
  • Un bridge à 3 couronnes coûte entre 1300 et 2000 euros.
  • Pour un bridge posé sur implant, le prix est variable. L’implant coûte entre 700 et 1000 euros, et chaque couronne entre 500 et 1000 euros.

Bien évidemment, les prix vont différer d’un dentiste à l’autre, en fonction de la ville où vous vous trouvez. Ce dernier est en mesure de vous fournir un devis avant toute prise de décision, n’hésitez pas à comparer avec plusieurs cabinets.

La pose d’un bridge est prise en charge en partie par la sécurité sociale, votre mutuelle pouvant compléter. Prenez bien le temps à vous renseigner sur vos droits.

Quels sont les risques ?

Lorsque le dentiste prépare les dents piliers, il taille une grande partie de l’émail, mais également de la dentine, pouvant entraîner des lésions sur ces dents piliers, et des nerfs qui y sont reliés.

Il y a également un risque d’inflammation au niveau de la gencive entourant le bridge.