Connaissez vous la blemmophobie (peur)?

Connaissez vous la blemmophobie (peur)?

Voilà un terme qui laisserait perplexe plus d’un. Pourtant, il cache un mal bien effrayant. La blemmophobie, puisque c’est d’elle que nous parlons, est une phobie sociale mal connue ; ce qui la rend  difficile à diagnostiquer. Or, elle touche des milliers de personnes dans le monde. Comprendre comment elle se manifeste vous permettra peut-être de savoir si vous en souffrez ou si c’est simplement de la timidité.

Qu’est-ce que la blemmophobie ?

La blemmophobie est une peur irrationnelle des regards des autres. En d’autres termes, c’est la peur de se ridiculiser dès qu’on est en communauté. Ce qui implique un problème d’intégration dans les groupements de personnes.

Pour cette raison, un blemmophobe a tendance à éviter les activités de groupe comme la prise de parole en public. C’est aussi une personne qui a du mal à exposer son corps de peur d’être jugé. Il n’ira donc pas à la plage ou à la piscine. Il aura aussi du mal à aller en consultation médicale.

Autant de caractéristiques qu’on pourrait assimiler à la timidité ou à la pudeur. Certains signes très spécifiques permettent de reconnaitre la blemmophobie.

Comment se manifeste la blemmophobie ?

Un blemmophobe aura tendance à être très méticuleux lorsqu’il doit apparaitre en public. Lorsqu’il doit tenir un discours par exemple, il se montrera très anticipateur, préparant au mot près son discours ou son intervention. C’est aussi une personne qui fait très attention à son physique, cachant chaque centimètre de son corps de peur d’être critiquée.

      Lorsqu’elle n’y parvient pas, elle a tendance à enchainer les crises d’angoisse dès qu’il se trouve en situation embarrassante.

 

    Ces crises sont souvent caractérisées par:

  • Des sueurs froides
  • Des tremblements
  • Les palpitations
  • Parfois de l’incontience

Les symptômes peuvent être tous apparents comme il peut arriver que seulement quelques-uns apparaissent. Dans le pire des cas, cela peut se solder par une perte de connaissance.

Pourquoi souffre-t-on de blemmophobie ?

Une personne qui se sent mal en public ou qui se soucie du regard des autres témoigne d’un grand problème de manque de confiance.
Ce manque de confiance peut découler d’une mauvaise transition de l’enfance à l’adolescence du fait des changements physiques. Mais certains facteurs sociaux comme le harcèlement scolaire exacerbent le problème.

Comment soigne-t-on la blemmophobie ?

Le traitement de la blemmophobie peut se faire de deux façons :

  • Des activités d’apprivoisement
  • La consultation d’un professionnel

L’astuce pour venir à bout des crises d’angoisse est d’affronter ce qui les provoque. Cela passe par des activités qui vous mettent au centre de l’attention. Avec le temps, vous apprendrez à dompter votre peur.

Dans les cas extrêmes, consulter un psychanalyste permettra de mettre en lumière les causes profondes du malaise (voir peurs de vieillir). Mais dans un cas comme dans l’autre, plus tôt c’est pris en charge, mieux c’est.

Share:

You might also like …